Le deuil et la prise de décision

J’ai du mal à me décider. Vendre la maison ou non ? Partir en voyage ou non ? Participer à une activité ou non ? Depuis sa mort, j’ai l’impression de ne plus savoir ce que je veux.

Plusieurs décisions sont à prendre lorsque vous vivez un deuil. Paradoxalement, il s’agit d’une période pendant laquelle vous n’êtes pas le mieux disposé pour prendre ces décisions. La difficulté à se concentrer, les émotions à vif et la nécessité d’apprivoiser une nouvelle réalité sont tous des facteurs qui viennent nuire à votre capacité à faire des choix éclairés.

De nombreuses personnes peuvent vous conseiller. Chacun, selon ses compétences et ses valeurs, vous offrira alors une vision différente d’une même situation. Ces personnes, bien intentionnées, peuvent vous servir de guides. Il arrive toutefois qu’elles sèment aussi la confusion. En effet, elles vous font voir une option non envisagée, mais parallèlement, elles peuvent aussi vous faire bifurquer de vos priorités, de ce que vous êtes.

Par exemple, pour votre lieu d’habitat, vous privilégiez le confort et l’esthétisme alors qu’une personne proche de vous mise davantage sur le côté pratique et économique. Les choix de maison diffèreront. Or, qui habitera cette maison ? Il importe donc de se fier avant tout à soi.

Ce qu’il faut considérer

Trois éléments peuvent être pris en considération pour prendre une décision : le raisonnement, les émotions et l’intuition. Malheureusement, la période de deuil peut être si tumultueuse qu’elle vient brouiller chacun de ces éléments. Ainsi, il est préférable de minimiser les prises de décisions importantes (déménagement, changement d’emploi, dépense significative, rupture amoureuse, etc.) pendant cette trajectoire de deuil. Lorsqu’une plus grande stabilité sera retrouvée, vous serez alors plus en mesure de prendre des décisions qui correspondent à ce que vous êtes.

Il est aussi possible d’utiliser l’intuition comme ligne directrice à suivre. Mais de quoi s’agit-il exactement ? L’intuition est une forme d’impression ou de sensations qui survient de façon globale, sans nécessairement être associée à une partie du corps en particulier. Plusieurs utilisent leur intuition sans en être conscients ou encore ont des intuitions, mais ne les écoutent pas. Ces intuitions arrivent par le biais de vos sens et se manifestent sous la forme de ressenti ou simplement d’un vague sentiment de certitude. Une petite voix intérieure revient incessamment, vous rêvez ou vous avez une chaleur inhabituelle qui se manifeste en même temps que votre pensée. Bref, la difficulté en situation de deuil est qu’on oublie d’être attentif à ces messages, trop pris par le tourbillon de la perte.

« Beaucoup de gens se sentent mal équipés pour prendre les décisions appropriées. Cela est dû au fait que, pour la plupart d’entre nous, notre éducation a favorisé le développement des facultés de la logique et du raisonnement. Nous avons appris uniquement à penser comment mener notre vie au lieu d’apprendre à sentir comment la mener. »

Millman, Dan, Chaque jour L’illumination,
1998, Montréal : Édition du Roseau, p. 222

Pourtant, si vous prenez le temps de vous arrêter et d’écouter simplement ce qui jaillit lorsque vous devez prendre une décision, vous constaterez que l’information arrive souvent spontanément. S’arrêter, écouter et ressentir, voilà des pistes qui peuvent vous guider dans vos prises de décision. Et, si l’incertitude se poursuit, peut-être n’est-il tout simplement pas le moment de décider.

Josée Jacques

Classé dans : Le deuil Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.