Chroniques


Le deuil

Le deuil

Quand le deuil commence avant la perte

Les maladies mortelles telles le cancer et le sida sont la cause de plusieurs milliers de décès chaque année au Québec. Se remet-on moins difficilement de ces morts annoncées que de celles qui surviennent subitement? Puisque chaque mort, comme chaque vie, est unique, chaque deuil l'est également. Et si la vie met un deuil annoncé sur la route, les difficultés que l'endeuillé est appelé à surmonter sont également uniques. 

Lire la suite
Le deuil

L'enfant en deuil

L'enfant en deuil a besoin d'être écouté, rassuré, de sentir qu'il n'est pas tout seul.

Lire la suite
Le deuil

La Gentiane a vingt ans!

Actuellement, le site est fréquenté par plus de 1000 personnes chaque jour, de partout dans le monde francophone. On y retrouve une cinquantaine d’articles sur le deuil et les rituels funéraires, ainsi que 1700 lettres, témoignages ou poèmes laissés par les visiteurs. Les quelque 200 000 messages sur les forums illustrent bien le besoin des personnes endeuillées de s’entraider.

Lire la suite
Le deuil

La mort et la vie intimement liés!

Je me suis toujours questionné sur le sens de la mort et de la vie, deux éléments intimement liés dans toute leur beauté. À travers mes expériences personnelles et ma vie professionnelle, où il m’est arrivé de côtoyer la mort, j’ai accepté de modifier mon regard sur l’un et l’autre.

Lire la suite
Le deuil

Soutien aux hommes en deuil

Nous sommes conscients qu’il existe des différences entre les hommes et les femmes quant aux manières de vivre le deuil : les femmes auraient plus de facilité à exprimer leurs émotions et à demander de l’aide, alors que les hommes seraient davantage portés vers l’action et demanderaient moins facilement de l’aide lors de moments difficiles. Ce constat est particulièrement désolant à la lumière des témoignages des hommes qui font les premiers pas et appellent la ligne d’écoute. Plusieurs, en début d’appel, sont sceptiques et trouvent ridicule de parler de leur deuil à un étranger, mais se surprennent à exprimer du soulagement avant de raccrocher. La raison pour ceci est simple : rester seul avec sa détresse rend la traversée du deuil encore plus difficile qu’elle ne l’est déjà.

Lire la suite