Voilà un peu plus de 2 ans que mon papa m'a quitté, il me manque tellement...

Voilà un peu plus de 2 ans que mon papa m'a quitté, il me manque tellement. Personne ne peut le remplacer même l'amour de mon mari ou de ma famille.

Au début, tout le monde veut prendre soin de vous mais au fil du temps, on se retrouve très vite seul face à ce terrible deuil. « Avec le temps la douleur s'estompe » vous diront certaines personnes mais ces personnes n'ont sûrement pas vécu ce que je vis tous les jours. Toutes les grandes étapes de ma vie d'adulte, je les vis sans mon papa ; je me suis mariée avec lui dans mon cœur mais sans sa présence, je vais avoir un enfant qu'il ne connaîtra jamais.

Je ne me rendais pas compte de la chance que j'avais d'avoir des parents qui s'aimaient encore après plus de 30 ans et surtout d'avoir un papa avec qui j'étais très proche. Ce papa qui savait trouver les mots justes quand je me sentais dans le brouillard. C'est ce qui me manque le plus aujourd'hui : une personne qui ne me juge pas et qui sait me réconforter. Papa savait si bien le faire.

Je n'ai pas eu le temps de lui dire au revoir, de lui dire que je l'aimais plus que tout. Encore aujourd'hui, je me demande si mon papa savait que je l'aimais, s'il savait que je le respectais. Je n'ai pas toujours été très gentille avec lui. Je me pose beaucoup de questions : est-ce que je le reconnaîtrai quand je mourrai, est-ce qu'il me reconnaîtra et surtout est-ce que je n'aurai pas oublié tout ce que je veux lui dire ? Me voit-il aujourd'hui, est-il fier de moi ?

Pourquoi la vie est si cruelle ? J'ai 31 ans et je n'ai plus que ma maman (plus de grands-parents et plus de papa). Il y a des jours où j'arrive à survivre sans lui et il y a des jours où je m'ôterais bien la vie rien que pour le voir 2 minutes, juste pour l'embrasser, le prendre dans mes bras et lui dire que je l'aime. Mais ça ne servirait à rien. Je rêve souvent de lui, il me faut quelques secondes pour revenir à la réalité, quelle tristesse !

Mais voilà la vie continue, j'essaie de continuer dans l'esprit de mon papa : la tolérance et l'ouverture d'esprit.

Bon courage à toutes les personnes qui vivent un deuil.

Christel
Bruxelles (Belgique)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 25 mars 2007

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.