Aider une personne endeuillée

Il n'y a pas de mots magiques pour consoler une personne en deuil. Ce qui peut aider, c'est de lui offrir de l'écouter si elle veut en parler. L'écoute est plus importante que tous les mots. Plutôt que de dire n'importe quoi, il vaut mieux exprimer à la personne qu'on ne sait pas quoi dire, l'écouter, respecter ses silences et se montrer disponible.

Compatissez avec elle, soyez rassurant, offrez-lui votre aide. Une aide concrète est appréciée par la personne endeuillée ; apporter un repas, garder les enfants, faire le ménage, etc. Incitez-la à être patiente envers elle-même et ses proches. Au besoin, encouragez-la à consulter un professionnel de la santé.

La personne en deuil a besoin d'être entourée, mais pas avec la même relation qu'à l'habitude. Elle aura aussi besoin d'être seule à l'occasion. Elle peut s'éloigner de certaines personnes, d'un couple, par exemple, si elle a perdu son conjoint. Respectez cette distance, mais revenez à la charge après un certain temps pour lui rappeler que vous êtes toujours prêt à reprendre la relation quand elle en sentira le besoin.

N'hésitez pas à parler de la personne décédée. Il est conseillé d'utiliser son nom et de mentionner ses qualités ; cela facilite le processus du deuil. Il ne faut pas changer de sujet quand la personne parle du défunt. Il se peut qu'elle dise et redise les mêmes choses ; il faut lui laisser répéter et l'écouter.

Il est primordial, pour la personne qui veut apporter son aide, de se rappeler que l'attitude et le comportement sont plus importants que les paroles.

Ce que vous pouvez faire

  • Dites-lui que vous compatissez avec elle et qu'elle peut compter sur vous pour l'accompagner dans cesmoments difficiles.
  • Laissez-la parler de la personne décédée aussi longtemps et aussi souvent que le besoin s'en fait sentir. Soyez une bonne oreille.
  • Exprimez-lui combien vous êtes affecté par la perte qui l'afflige. N'hésitez pas à parler de la personne décédée et à mentionner ses qualités.
  • Au besoin, donnez-lui un peu de votre temps pour l'aider dans la réalisation de ses tâches quotidiennes.Soutenez aussi les autres membres de sa famille qui sont eux aussi affectés par la perte et qui ont besoin d'être consolés.
  • Incitez-la à être patiente envers elle-même et ses proches.
  • Soyez rassurant lorsqu'elle se charge de reproches, dites lui qu'elle a fait tout ce qu'elle pouvait.

Les attitudes aidantes :

  • chaleur humaine ;
  • patience ;
  • respect d'autrui ;
  • authenticité ;
  • ouverture d'esprit ;
  • compassion ;
  • honnêteté ;
  • écoute active ;
  • empathie ;
  • respect de soi (ses limites) ;
  • disponibilité ;
  • compréhension ;
  • souplesse ;
  • congruence.

Ce que vous devez éviter

  • Évitez de laisser votre sentiment d'impuissance ou votre malaise vous tenir à l'écart. La personne endeuillée a besoin de vous plus que jamais.
  • Ne lui dites pas que vous la comprenez, à moins d'être vous-même passé par là.
  • Évitez de porter un jugement sur ses sentiments ou de lui dire ce qu'elle devrait faire ou ressentir.
  • N'ayez pas peur de mentionner le nom de la personne décédée. Évitez de changer de sujet lorsqu'elle désire en parler.
  • Ne chercher pas une justification à ce qui vient d'arriver.
  • Ne minimisez pas sa perte en essayant de faire valoir ce qui lui reste encore.
  • N'essayez pas de lui montrer les mérites d'une vie nouvelle qui s'annonce; ce n'est pas le moment.
  • Ne faites pas de remarques désobligeantes concernant les événements qui entourent le décès. Cela pourrait ajouter au sentiment de culpabilité déjà très présent.

Les attitudes à éviter :

  • confrontation ;
  • provocation ;
  • maternage ;
  • agressivité ;
  • interprétation ;
  • culpabiliser l'endeuillé ;
  • l'interrompre lorsqu'il parle ;
  • minimiser les émotions et la situation ;
  • porter un jugement ;comparer avec quelqu'un d'autre.