Voilà Noël et tu n'es pas encore auprès de nous...

     Papa,

Voilà Noël et tu n'es pas encore auprès de nous pour le fêter. Je sais que c'est la vie qui a voulu ça, mais tu as laissé tes 4 enfants grandir sans toi, toi qui es si important dans une famille.

Toi mon père, qui séchais mes larmes, toi qui me consolais dès que j'avais peur, toi qui me protégeais, ton visage berce à jamais mon cœur rempli de chagrin. Reviens au plus vite ! Sans toi ma vie n'a plus aucun sens.

Je t'aime et ça c'est pur, aussi pur que l'eau de roche. Je t'aime.

Sandy (17 ans)
Nîmes (France)

ps : ne croyez pas qu'il y a pas de douleur si on ne saigne pas. J'arrive pas à montrer cette peine que je maîtrise pas.

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 décembre 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.