Pour Marmiton

Silencieuse elle se glisse
Souvent sans prévenir
Noire et triste
Elle apporte le chagrin
La tristesse elle brise les coeurs
Qui, pourtant, portaient si bien le bonheur

Tu es parti
Sans dire au revoir à tes amis
Tu t'en es allé
Mais je suis sûr qu'au fond de toi tu savais
Que pas un ne cessait de t'aimer

Mes pensées s'envolent vers toi
Pour qu'ici, en bas, on ne cesse jamais de penser à toi Thomas
De là où tu es
Garde le souvenir de vos rires si fréquents
De toute cette chaleur, de tous ces moments

Tu es parti si vite dans la vie
Comme une larme qui coule le long de la joue sans trouver refuge Toutes ces larmes qui coulent, un vrai déluge...
Sois heureux là où tu es, où en temps voulu tu accueilleras tes amis

Suis la lumière
Celle qui t'a accueilli sur terre
Le jour du départ est arrivé à notre grand désespoir
Mais tu pars dans l'amour... c'est ça la gloire.

Toutes mes pensées vont vers toi, Thomas...

Magic
Lille (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 26 décembre 2003

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.