Mon petit ange, mon cœur, ma douleur...

Mon petit ange, mon cœur, ma douleur. Tu es parti à l'aube du 2 février 2000, en silence et sans bruit, mais surtout sans moi.     Mon tout petit, depuis ma vie est bouleversée et tend uniformément vers le gris. J'avais tellement d'amour pour toi, tellement de douceur, et me voilà seule avec mes peurs, mes pleurs.

Petit poussin de 4 jours, trouveras-tu ta voie tout seul là haut. Rémy mon petit chéri, pourquoi as tu cessé de faire battre ton cœur ? Reviens me voir dans mes songes, permets-moi d'être ta maman, un tout petit peu. Laisse-moi te connaître et t'aimer, j'ai tellement besoin de toi.

Sophie
Lyon (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 27 octobre 2001

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.