À mon père

Mon père est décédé depuis deux ans d'un cancer. Il avait 86 ans. Sur son lit de mort, il n'a pas voulu me voir et il m'a rejeté avant de mourir.

Voici un poème que je lui ai laissé entre ses froides mains avant de fermer la sépulture. La beauté de ces chaleureux mots accueillants qu'il a refusé d'écouter et qui seront à tout jamais rivés dans son âme.

À mon père

Ma vie terrestre chemine
Pleine d'espérance
Où peine et nostalgie trottinent
En silence.

Vous, mon père vieillard
Dans mes rêves
Bercée d'une lumière Or
J'aperçois l'horizon d'une trêve.

Où est mon père d'autrefois ?
Souvenir d'enfant
Dans son manteau au temps froid
S'y cachait un chat tendrement
Surprise hilarant.

Si déchirées ont été nos vies
Il existerait sûrement quelque part
Le retour d'un départ
Où l'assentiment de nos esprits
S'uniront à tout jamais en harmonie.

Votre fille Diane

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 septembre 2017

Commentaires (1)

Bel hommage à ton papa. Nul doute que vous vous retrouverez un jour... sur l'autre rive. Dans ton cœur vous vous êtes déjà retrouvés...
Amicalement.
Martine

Martine, 1 octobre 2017

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.