Mathieu, mon fils

Mathieu, mon fils, mon enfant,
Mes pensées vont toujours vers toi,
Malgré les souvenirs si présents,
Je ressens continuellement le même désarroi.
Pourquoi toi, si gentil,
Tu n'étais qu'amour et amitié,
Pourquoi t'ont-ils pris,
Alors que la vie tu l'adorais.
Dans tes yeux des étoiles brillaient
De bonheur, de joie, parfois de colère,
Maintenant c'est dans le ciel que je les voie briller
Je les regarde, te cherche et désespère...
MATHIEU, mon fils, mon enfant adorable,
Tu me manques, ton absence est insoutenable.
Ti-Mat, tu étais un être merveilleux
Devenu ange dans d'autres cieux.

Dominique
Mauzé-sur-le-Mignon (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 août 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.