Tu me manques

Tous les rêves qu'on avait fait il en reste quoi
depuis que t'es plus là
Tu es ma meilleure amie, ma petite sœur,
Tous les deux on a grandi
Avec nos petits secrets, nos peines, les mêmes problèmes
Tout ce qu'on s'était promis
n'est jamais tombé dans l'oubli
On ne s'est jamais quittés, jamais trahis
Rien n'a changé, rien n'est fini.
On a partagé les larmes et les rires,
Les envies et les regrets, tellement de choses...
Ton nom
Résonne dans ma tête
Aussi beau qu'un poème
Aussi doux qu'un je t'aime

Le jour s'est levé
Sur l'immensité
De ce vide à mes côtés
Sur le grand mur blanc, l'ombre d'un passé
Qui ne cesse de danser.
Longs sont les silences
Devant ton absence
Tu manques.

Tu me manques, y'a rien à faire,
Tu me manques, pas de mystère,
Pourquoi ce cœur fracturé ne peut se détacher,
Ton image est gravée, mon rêve s'est envolé
Tu manques à mes yeux, tu manques à mes mains.
Tu manques à mon bien, tu manques à mon mal.
Même si tu es là, au plus profond de mon cœur,
Tu me manques encore petite sœur.

Et le beau temps prend ta place
Sur tes printemps qu'il efface
Toi tu brilles dans le ciel.
Donne-moi des ailes,
Prends ma main en chemin, je te dirai des mots doux, des secrets
Pour que tes rêves soient parfaits.

Dis-moi pourquoi
Pour quel faux-pas, pour quelle folie
Tu es partie
Dis-moi ce que j'ai fait
Ou j'ai pas fait
Pourquoi j'ai mal,

Je veux me glisser dans tes bras, te dire je pense à toi
Et t'aimer pour l'éternité
Réaliser tous mes vœux
Dans tes bras je serais mieux te dire
à quel point je t'aime tant.
Petite sœur tu me manques tellement.

Ton grand frère qui t' aime.

Jean-François
Vivegnis (Belgique)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 24 septembre 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.