Le grand bâtisseur

Notre cheminement dans le deuil
Est jonché de tant d'écueuils
Mais les répits de certains matins
Nous font soupçonner un ange gardien

Le temps faisant son oeuvre
Et Jésus dans ses manoeuvres
T'aurait-il placé à nos côtés
Pour soulager notre mal d'aimer ?

De plus en plus nous sentons ton influence
Qui semble nous dire : « Avance »
Qui nous invite à un sourire
Pour te faire plaisir

Merci d'être là et de nous répéter
Qu'il ne faut garder du passé
Que les plus beaux souvenirs
Et d'en faire son élixir

Et tu as réussi à tous nous rassembler
Dans ton village dans ton pays
Cette terre que tu disais promise
Cette terre que tu as tellement aimée

Et si tu nous vois dériver
Pose ta main sur le levier
Afin que ton passage sur terre
Nous dicte un courage dont tu serais fier

Pour toi Papa, le grand sage,
de ta fille
France
Saint-Amable (Québec)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 18 avril 1999

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.