Ma Flo adorée, Depuis quelque temps je ne pouvais plus...

     Ma Flo adorée,

Depuis quelque temps je ne pouvais plus aller te voir là-bas, pardonne-moi je ne pouvais plus. Pour moi tu n'es pas là-bas, tu es partie mais tu n'es pas là-bas. Tu te trouves quelque part, avec ton petit Teddy, tu rattrapes le temps perdu. Tu as eu si mal quand il t'a devancée là-bas.

Hier, tu m'as donné le courage, je t'ai rendu visite là-bas. Souvent, je voulais passer vous voir Teddy et Toi. Mais pourquoi faut-il que ce soit là-bas ? Pourquoi ne pas se voir chez toi, ou bien chez moi ?

Quelquefois, je ressens une présence, là, près de moi. Je n'ai aucun doute, je sais que c'est toi. Tu te souviens, c'était « ni moi sans toi, ni toi sans moi ». Le destin a voulu nous séparer toi et moi.

Notre amour fusionnel est éternel toujours toi et moi. Plus rien ne pourra nous séparer « c'est toi et moi ». Jusqu'à mon dernier souffle ce sera toi et moi. Pour toujours ces mots-là : « ni moi sans toi, ni toi sans moi ».

Pour toi ma fille chérie, de la part de ta maman d'amour et d'Élisa ton bébé d'amour. On t'aime mon Ange.

Michelle
Morestel (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 19 octobre 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.