Dans trois jours ce sera ma 11e année que ma fille est morte...

Bonjour,

Dans trois jours ce sera ma 11e année que ma fille est morte... Elle est décédée dans un accident de voiture à l'âge de 21 ans.

Je peux vous dire que c'est toujours aussi difficile... Je déteste ce temps de l'année. Le manque est de plus en plus présent parce qu'il y a tellement de choses dans ma vie qui seraient différentes si ma Valérie était encore de ce monde !

S.v.p. envoyez-moi de votre amour énergisant pour ce 8 novembre que je hais... merci et bon courage à tous !!!

Diane
Saguenay (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 5 novembre 2012

Commentaires (5)

Bonjour Diane je suis de tout coeur avec toi moi aussi j'ai perdu ma fille Julie le 7 décembre 2006 elle avait 20 ans , je comprent ta douleur , il vive maintement dans notre coeur pour toute notre vie .

johanne chicoutimi

johanne fortin , 8 février 2013

Cela fait 26 ans que ma fille est partie dans un accident de voiture,elle avit 16 ans ,et c'est toujours autant douloureux.Heureusement contrairement à vous le 8 novembre correspond à la naissance de mon fils et m'aide un peu dans cette souffrance

Jose, 1 avril 2013

bonjour Diane, je te souhaite tout le courage du monde, mon calvaire particulier vient de comencer, ma fille de 10 ans est decedee le 03 janvier 2013, j´ai l´impresion que je ne vais pas pouvoir vivre sans elle, je ne peu pas
m´imaginer une vie sans sa voie, son sourire, ses pleures ,
j´ai envi que la fin du monde arrive vite.

Juan Fran, 20 avril 2013

Cette vie a ete trop injuste avec nous !!!!!

Juan Fran, 21 avril 2013

Bonjour Diane,
Je suis touchée par votre message et me suis sentie interpellée à vous épauler dans cette épreuve.

Je côtoie la mort tous les jours, puisque j'accompagne des mourants. Cela m'amène inévitablement à regarder les choses sous un autre angle. Je ne veux surtout pas ici, insinuer que votre douleur n'a pas lieu d'être. Le deuil d'un enfant, quel que soit son âge est assurément le plus difficile à surmonter.

Il est toutefois important à mon sens d'éviter que la haine ne vienne détruire votre propre existence. Votre fille, pour continuer son cheminement de l'autre côté, a grandement besoin de votre amour mais également de sérénité .

Pourquoi ne pas faire quelque choses de créatif lors de sa journée d'anniversaire pour renverser ces émotions qui vous grugent....qu'aimait-elle faire ? Quels étaient ses intérêts dans la vie? Y a t'il des causes qui l'interpellaient? Quel métier l'intéressait ?

Poser un geste concret en ce sens pourrait vous permettre également de retrouver un peu d'équilibre dans votre propre existence, tout en lui manifestant votre amour et contribuerait également à donner un sens à la vie qui fut sienne.

Bon courage et mes pensées les plus chaleureuses.


Hélène Giroux, 1 juin 2013

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.