Le ciel s'est ouvert

Le ciel s'est ouvert
Pour toi
Et tu as choisi
Cette voie
Me laissant ici
Sans aucun abri

Mais pour moi
Le ciel
Reste impénétrable
Mon regard caresse la voûte céleste
Et mon âme
Reste prisonnière
De l'oxygène
Qui m'est nécessaire

Le temps qui s'écoule
Rend ma peine
Passagère mais n'atténue en rien
Ce manque de toi

Quand je pense
Plus jamais, plus jamais
Je ne trouverai
La paix
Que je connaissais
Avec toi

Cathy
(France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 19 mai 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.