Le 9 septembre 2005, j'ai perdu mon enfant dans un accident d'auto...

Le 9 septembre 2005, j'ai perdu mon enfant dans un accident d'auto. Il avait 18 ans. Il me manque tellement. Il aimait la vie, toujours souriant et aimant rendre service sans rien demander en retour.

Tout mon corps me fait mal et je me sens tellement seul. Les gens autour de moi ne semblent pas comprendre à quel point je peux être démoli. Ils font semblant que rien n'est arrivé.

Je me sens coupable de ne pas avoir passé plus de temps avec lui. Il m'a déjà dit que je n'avais toujours été là quand il a eu besoin de moi, mais moi je crois que j'aurais pu faire plus.

J'ai souvent l'impression que c'est un mauvais rêve et qu'il va revenir. Une nuit que je pleurais, il m'a dit « Je ne veux pas que tu sois triste ». Comment faire autrement ? Je me demande parfois s'il n'a pas besoin de moi, il doit se sentir seul lui aussi.

Il n'y a plus grand chose qui m'intéresse sur terre.

D'un père qui n'accepte pas la mort de son enfant.

Yvon
Lac-Mégantic (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 31 octobre 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.