Yannou, mon fils

Yannou, mon fils

Je t'ai porté au plus profond de moi
Je t'ai protégé dès tes premiers instants de vie
J'étais si fière du « petit homme » qui a si bien grandi

Cruellement on t'a arraché à moi
Et je suis à moitié partie avec toi
J'ai tatoué ton prénom sur ma peau
J'ai habillé les murs de tes jolies photos
J'ai imprégné en moi tes plus belles images
Ton sourire, tous tes mots, ton visage

Je pleurerai toujours cette terrible absence
Cette blessure ne sera à jamais que souffrance
Mais toujours mon enfant tu entends
Toujours mon amour pour toi sera vivant.

Maman qui t'aime si fort.

Anne-Marie
La Roque d'Anthéron (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 3 mai 2002

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.