Voilà je viens de perdre ma maman

Voilà je viens de perdre ma maman

Bonjour tout le monde, voilà je viens de perdre ma maman, elle est entrée le 8 octobre à l’hôpital pour faire des examens, ils ont gardé ma mère 3 semaines. Ma sœur et moi étions les personnes de confiance désignées par ma mère, donc le docteur nous donne rendez-vous dans son bureau en nous disant que l’état de santé de notre mère était alarmant, qu'il fallait prévenir nos proches. Là ils allaient faire plusieurs traitements forts pour voir si elle allait réagir positivement. Le mardi 26 octobre, on va voir notre mère car tous les jours ma sœur et moi allons voir ma mère et on avait droit aux visites illimitées. Et le 26 ma mère hyper contente nous dit « vous avez vu, j’ai plus de perfusion, de machine et cathéter, mes prises de sang sont bonnes donc repos pour mes bras », car ses 2 bras étaient remplis d’hématomes. Ils ne pouvaient pas faire une anesthésie générale car sinon ma mère ne serait pas réveillée car son état était grave, donc IRM, scanner, écho, prise de sang et biopsie, elle a souffert ma pauvre petite maman. Le médecin nous avait dit « Votre mère a un cancer de l’œsophage, du larynx, de la gorge et maintenant c’est généralisé, le foie, insuffisance rénale etc… ». Le mercredi 27 octobre, ma mère nous dit « je suis contente car hier ils ont tout enlevé, les perfusions, cathéter etc. ». Et aujourd'hui la sonde à pipi, nous on veut voir le médecin qui nous dit « Ben votre maman sort vendredi 29 octobre », en sachant qu'elle ne mangeait plus et buvait un verre d’eau par jour seulement. L’hôpital de Lens, que je hais l’hôpital qui tue les gens, ils ont laissé ma mère sortir le vendredi 29 octobre en ambulance allongée, elle habite au 2e étage sans ascenseur mais les ambulanciers ont monté ma mère en chaise. Du vendredi 29 octobre au mardi 2 novembre car lundi c’était férié, c’est ma sœur et moi qui nous sommes occupées de ma mère, mardi matin le médecin traitant arrive, il était choqué car had (hôpital à domicile) n’avait même pas été mis en route par l’hôpital de Lens, donc il a tout fait pour que le mardi après-midi, tout soit mis en route, lit médicalisé, traitement, morphine, scopolamine et anesthésiant, aide-soignante, infirmière plus médecin plusieurs fois par jour. Son médecin traitant parle à ma mère en lui disant qu'elle est en soins palliatifs, ma mère lui dit « Ben le docteur m’a dit que dans 3 mois ça ira mieux ». Il lui dit « Non, ils vous ont menti, vous allez mourir ». Ma mère, le lendemain le mercredi 3 novembre elle ne s’est plus réveillée et elle est décédée le vendredi 5 novembre à 13h28, elle avait 62 ans. Elle a souffert horriblement le jeudi 4 et le vendredi 5 à sa mort, une agonie terrible car ma sœur et moi nous sommes restées chez elle du début jusqu'à son dernier souffle. Je ne pourrai jamais oublier ses gémissements de douleur et son dernier souffle.

Et mon papa est décédé d’un cancer de la gorge et langue à l’âge de 53 ans, cela a fait 15 ans le 16 novembre. Donc le mois de novembre pour nous et un mois de malheur. Maladie de merde, j’avais 24 ans quand mon papa est décédé et 39 ans quand ma mère est décédée. J’avais encore tellement besoin de mes parents, de leurs conseils. Mon papa, 15 ans qu'il n’est plus là et pourtant la douleur est toujours là. C’est pire avec le décès de maman, elle me manque tellement fort, tous les jours je vais au cimetière.

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 27 novembre 2021

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.