Voici une lettre que j'ai écrite lors du décès de ma mère...

Voici une lettre que j'ai écrite lors du décès de ma mère...

     Voici une lettre que j'ai écrite lors du décès de ma mère, le 26 juin 2006. J'ai écrit cette lettre en revenant de l'hôpital, cela faisait à peine deux heures que je savais, j'avais pleuré sur elle, déjà décédée... je décidai de lui écrire... cette lettre a été lue à l'église.

*   *   *

À vous tous,

Je vous écris à tous, car je ne peux pas dormir et je dois écrire... Ça doit sortir... Alors je me confie en groupe.

Me voilà seule. Me voilà seule et démunie. Cœur gros, je pleure sans arrêt, tellement je suis sèche de réconfort. Je ne sais pas quoi dire, quoi penser, comment le dire, l'écrire, ou même le crier, y'a une boule, une de ces boules pognée là, dans la gorge...J e ne suis pas capable de dormir, les yeux bouffis, rouges, ils ferment, mais ne je ne suis pas capable... Seigneur, pourquoi ?

Me voilà seule, démunie, sans armes, je viens de perdre un gros morceau dans ma vie, ma MÈRE. Eh oui, la mort est là et vous guette, ne vous le dit pas et elle vient chercher des gens sans avertir. Je n'étais pas prête à vivre ce deuil. J'avais tellement de choses à dire à ma mère, elle qui était ma confidente, mon amie, la grand-mère de ma fille, le réconfort lorsque j'étais malade, lorsque j'avais besoin de conseils... Qui maintenant je vais pouvoir appeler ?

Me voilà seule désormais... je ne réalise pas qu'elle nous a quittés... je ne VEUX pas... j'ai tellement mal en dedans... un deuil, un deuil difficile à vivre... je demande à tout l'univers de réunir l'énergie pour nous accompagner ma famille et moi dans cette épreuve, car ma mère était le noyau de ma famille. Alors nous avons perdu brutalement une perle rare... ma perle, ma mère.

Maman, je t'aime, aide-moi à passer au travers... j'ai mal, je ne sais plus quoi faire, je pleure. J'étais là, dans cette chambre, où ils l'avaient ramenée pour un dernier salut, j'étais là, à la serrer fort dans mes bras et me reprocher de ne pas lui avoir jasé aujourd'hui par manque de temps. Je l'appellerai demain, me disais-je. Maman pardonne-moi de toujours remettre à demain. Je la serrais fort contre moi car je savais que le moment prochain de la revoir était dans cette boîte de bois... je la serrais fort fort fort, lui disant que je l'aime et que je l'aimerai toujours, lui suppliant de l'aide et qu'elle veille sur nous comme elle l'avait si bien fait depuis notre naissance... je la serrais fort fort fort... autant que je l'aime et qu'elle me manquera. Mon père démuni, ne sachant pas quoi me dire, lui aussi tout aussi surpris par cette mort brutale. Nous étions là, le reste du noyau, les yeux rouges, silence froid, car elle, elle est partie désormais. C'est cela, ce silence dans la chambre, la réalité nous a rejoint, on venait de comprendre qu'elle était partie non pas pour la nuit, mais pour la vie.

Voilà, me voilà seule maintenant, plus de mère, démunie, ne sachant plus quoi dire, penser, je ne fais que pleurer car cette nuit-là, je voudrais l'avoir rêvée... me réveiller demain et appeler maman, lui dire, en tout cas, c'était tout un cauchemar... Mais non, je suis seule et je dois réaliser que je ne peux plus l'appeler, je n'ai plus de mère. Une mère, cette personne qui nous met au monde et que parfois lorsqu'elle prend trop bien soin de nous, on lui reproche de nous étouffer, lorsqu'elle nous ignore, elle nous manque... lorsqu'elle nous quitte, nous ne savons plus quoi faire, quoi dire. Puisse me réveiller et me dire que j'aurai rêvé... Ah le destin disent-ils... à quoi bon ce destin s'il vient nous chercher les meilleurs en premier ?

Ah oui, vous allez me dire, c'est parce que tu es assez forte pour le vivre ce deuil. Pas sûre, mais je sais que physiquement elle n'y est plus mais que dans mon cœur et dans mon âme, elle m'a laissé les plus belles valeurs et surtout, tout son amour. C'est avec cet amour que je te demande maman, de veiller sur papa, lui qui t'adorait et te chérira encore. Veille aussi sur Mélany, ta fille qui était ton ombre. J'aimerais évidemment que tu veilles sur ton p'tit dernier: Philippe, ton mari en junior ! Bien sûr tu n'oublies pas tes trois petits enfants, Maxime, Audréanne et Daphnée. Prends soin aussi de notre entourage, notre soutien qui nous aide à travers cette épreuve, parents et amis proches car sans eux, ta perte serait encore plus un vide et pénible. Je sais maman que tu n'es pas loin et que tu nous as aimés et chéris tout le long de ta vie, mais je tiens à ce que tu saches que c'est réciproque. Toi maman qui avait peur de ne pas plaire à des gens, vois-tu maintenant comment tu étais non seulement appréciée, mais adorée. Je pourrais t'écrire une lettre de cinquante pages pour te dire un dernier salut, mais il me manque des mots dans cette terrible douleur, alors je te sens près de moi, je te parle et maintenant, je te laisse partir, dors en paix maman, tu as parfaitement réussi ta vie... En tout cas, ceux qui me disent que je te ressemble, cela apaise ma douleur et me réconforte, mais surtout, j'en suis fière ! Nous sommes fiers d'avoir été mis à travers ton chemin, et que tu nous aies autant bien aimés. Merci.

Adieu maman, je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai...

Marijo, ta fille xxxx
Saint-Luc (Québec)

*   *   *

Le signet, écris par moi aussi, ce même soir, c'est lui qui a été donné :

Sois certaine maman que tu resteras gravée dans nos cœurs. Ta grandeur, ta bonté et ta générosité sont désormais pour nous une façon de vivre. Tes valeurs et ton odeur nous sont laissés en souvenir. Veille sur nous, comme tu l'as toujours si bien fait. Que toute l'énergie de l'univers soit réunie pour nous aider à passer au travers...

Chérie, je t'adore.

Maman, tu nous manques, on t'aime.

Mémé, on t'embrasse.

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 27 novembre 2006

Commentaires (79)

Belle lettre d'amour à votre maman! Nous avons perdus la nôtre il y a un un peu plus d'un an et demi, et ceci est encore très dur, j'ai encore du mal d'y croire, elle me manque terriblement. Nous n'avions qu'elle mon père étant parti quand j'étais petite, nous étions 7 à la maison et a fait de son mieux, nous lui devons tout. Quand je n'avais pas le moral j'allais la voir et ça allait mieux, maintenant quand je vais mal je vais mal.

TRUCK, 19 mars 2013

Je viens de perdre ma maman le 28 juillet 2013, c'est très récent je vivais avec elle depuis 10 ans juste après la mort de mon papa. Elle et moi on faisait une seule personne, elle était mon amie, ma confidente ELLE ETAIT MA MAMAN CHERIE. Lorsque j'étais malade elle était là j'ai 48 ans et dans ses bras je me sentais encore une enfant. Cela fait très mal de ne plus la voir l'entendre lui parler, elle me manque nuit et jour. Tous les jours je nettoie sa chambre car elle était très attentive à la propreté. Je dépose sur son lit quelques goutes de son parfum afin que je puisse encore sentir son odeur. Je parle seule je lui dis "JE T'AIME" mais je n'ai plus de réponse. On ressent une déchirure profonde. Elle était mon point de référence, elle était très gentille et très croyante. Sans elle je sens que j'avance dans le vide. Je ne cesse de pense à elle. Une mamn cela ne se remplace JAMAIS.

BONOMO, 27 août 2013

j'écris ce commentaire et je pleure la mort de ma chère et adorable mère, oui j'ai besoin de lire les lettres des autres qui sont devenus d'un jours à l'autre sans mère. Ma mère est morte en 2010, et elle me manque à chaque instant, elle est devenue plus présente dans mon esprit qu'autre fois

LAMIA, 29 août 2013

tres belle lettre que je viens de decouvrir .. j'ai perdu ma maman en 2004 et pourtant chaque jour je pense encore a elle . elle était le chêne de la famille notre point de repère notre pilier.. elle a tjr penser a mon papa et a nous avant de penser a elle .. c'etait une mama italienne comme beaucoup de ses amie disait.. et je suis fiere d'etre sa fille .. ou qu'elle soit je sais qu'elle veille sur sa famille . maintenant mon papa et elle sont reuni pour l'eternite .. alors maman papa sachez que je vous aimes tres fort et que vous me manquez TERRIBLEMENT

karine, 24 septembre 2013

Très belle lettre j'avais perdu ma mère a l'age de 8 ans ! j'ai essayer de survivre mais c difficile surtout que je suis toujours adolescente déjà 16 ans ! 8 ans passé (27/7/2006) que son âme repose en paix je t'aime maman tu me manque grave

Asmae, 22 décembre 2013

Aujourd'hui 7 janvier 2014, ma mère nous a quitté ... une maman en or que tout le monde voudrait avoir ... qui nous a tant donné en héritage .. maman tu me manques déjà et je ne sais pas ce que sera la vie sans toi ... c'est certain, j'ai un bon mari et trois merveilleux enfants mais je n'ai plus de maman ... tu es une perle que personne ne peut acheter ... Je t'en prie MAMAN aide moi ... j'ai perdu un très gros morceau qui était attaché à moi ... Tu peux pas savoir maman ... je voudrais recommencer les derniers semaines, les derniers mois ... pour ne jamais passer une seule journée sans te serrer dans mes bras et te dire que tu es le meilleure maman au monde et que je t'aime du plus profond de mon coeur ...
Je te demande d'être mon Ange Gardien car je pense que j'en ai vraiment besoin ... je me sens fatiguée extrêment fatiguée et je veux encore vivre car j'ai une belle vie avec mon mari ... mes enfants ...
Aurevoir Maman d'Amour ! Repose en paix xxxx

Suzanne, 7 janvier 2014

Je tenais à vous remercier pour tous les témoignages que vous avez écrits, tous très touchants....
Ma maman vient de nous quitter le 06 janvier 2014, après des années de souffrances d'une longue maladie, son courage et sa détermination n'ont pas suffit à la combattre. Un grand vide s'est abattu sur nous. Encore merci.

jeanne, 8 février 2014

J'ai 16ans et j'ai perdu ma maman il y a 7 mois, elle ma élevé seul et j'ai pas eu le temps de tout lui dire, elle n'a rien vue de ma vie, ni mes enfants ni mon mariage. Elle ratera tous et sa me fais tellement mal que aujourd'hui je bois et fume plus rien a foutre de tout car c'était elle ma vie . Je suis dans un foyer et me dire que j'aurai était avec elle au lieu d'être ici :'( je vais pas vous ennuyer. Soyais forte que

laura, 12 mars 2014

Je, aime

Kivikwamo paluku, 8 avril 2014

bonjour,
je tiens a vous remercier pour ces belles phrases qui réconfortent le cœur ,
c'est l’épreuve la plus dur q'un être humain pourra subir dans sa vie, moi aussi je viens de perdre l'être le plus cher de mon cœur ma maman il y'a a peine 20 jours ,elle étaient ma maman , mon amie ma confidente et ma fille quand je veillais sur elle pendant ses derniers jours de vie , c'est tellement difficile de vivre le deuil , je me réveille toujours sur sa voix , j'attends qu'elle m'appelle dans la journée , et son se rendre compte je compose son numéro dans l'espoir qu'elle raccroche .....dur dur de vivre sans maman je me sens si seule et si perdue que dieu me donne la force et la lumière pour traverser cette période de ma vie

Mounia, 24 avril 2014

Félicitation très belle lettre

jolce , 25 octobre 2015

C'est émouvant ! Je viens, en août 2015, de perdre maman et vraiment je n'arrive pas à dormir. Enfin elle me suis partout. C'est dur. Je t'aime Maman.

AMIOT ANY, 12 novembre 2015

Très belle lettre d'amour. Moi je viens de perdre ma grand-mère que j'affectionnais beaucoup.

mamto taptue, 22 décembre 2015

Ça n'a pas toujours été si simple de l'accepter, sans pour autant le vivre. La mienne est morte ce 06.01.2016. Jusque là je n'arrive pas à réaliser qu'elle n'est plus. Hélàs! La vie nous réserve toujours des surprises. Merci Christ pour la circonstance. Fk

Felly Kahenga Dikete, 11 janvier 2016

Maman, partie le 12 Avril 2012, je la pleure jusqu'à maintenant! Maman, une perle précieuse, perdue dans l'océan de la vie! Je t'aime mam ne m'oublie pas!

Si Dieu pouvait épargner les mères, le paradis s'établirait sur terre! Que Dieu ait l'âme de toutes les mamans!

Maman! Un mot à la grandeur de l'univers! Maman Je t'aime jusqu'à l'éternité! Que Dieu ait ton âme!

Marcelle Aoun, 23 janvier 2016

Je viens de perdre ma petite maman, le 10 janvier 2016, elle me manque tellement, je n'arrive toujours pas à y croire. J'ai besoin d'entendre sa voix et me dire "oui ma fille" ou tout simplement l'entendre m'appeler. Là, c'est un grand vide, une boule au ventre, et tous les jours je me demande comment je vais vivre sans elle, et plus les jours passent, plus elle me manque. J'aimerais à nouveau la serrer dans mes bras et lui dire "maman je t'aime".

Gil m, 8 février 2016

Allô,
Merci de partager votre chagrin, perdre une mère est la pire chose et je ne suis pas seule...
Ma maman est partie à la Fête des mères en 2015.
Je commence ma trentaine et elle était tout pour moi, ma protectrice, ma confidente, ma meilleure amie, ma bouée, mon guide, mon professeur... Je la cherche depuis ce jour. Sa main sur ma joue, sa voix qui me réconfortait... Plus jamais je ne la sentirai. Oufff c'est l’épreuve la plus dure. Si j'ai des enfants, comment vais-je faire sans ma maman pour me rassurer et m'aider? Qui me guidera dans mes décisions importantes? Où est-t-elle? Comment vais-je passer au travers?
Ma mère vivait seule dans la misère, je me suis occupée d'elle jusqu’à la toute fin et je trouve que je n'ai pas assez eu de temps pour lui dire comment ohhh comment malgré toutes les épreuves qu'on a traversées, combien je l'aime.
Je suis complètement perdue. J'avance, je fais semblant mais c'est extrêmement difficile.
J'avais une relation très spéciale avec ma mère, comme si le cordon n'avait jamais été coupé... Elle savait comment je me sentais même si elle ne me voyait pas ni me parlait. Maintenant quand je ne vais pas bien je ne la sens pas près comme de son vivant... Alors j'attends... Espérant la sentir une dernière fois près de moi. J'espère juste qu'avec le temps ma peine diminuera et je trouverai la force d'avancer sans elle physiquement, que je la retrouverai malgré le néant qui nous sépare.
Maman je t'aime plus que tout au monde svp ne m'abandonne pas j'ai besoin de toi...

Shanie, 22 février 2016

J'ai perdu ma mère il y a un mois... je me sens seul depuis. J'ai moi aussi rédigé très vite l'éloge funèbre, j'en faisais un point d'honneur. Je suis content de l'avoir fait. Lire vos témoignages me ramène à ma propre douleur, toujours présente, là, tapie dans mon cœur toute la journée.

Thibaud, 8 mars 2016

Vos témoignages me réconfortent, néanmoins pour court instant car ce soir je vais rentrer chez moi, et repenser encore et encore sur ce que je pouvais faire et ne pas faire seulement voilà tu es déjà partie, des centaines de souvenirs refont surface bizarrement en ce moment c'est difficile, je t'ai perdue maman il y quinze jours et Dieu sait que j'ai l'impression que chaque jours pèse un an, et pourtant hier encore nous discutions afin de trouver une issue de secours dans cette vie qui ressemble à un tunnel sans fin et qui devient plus sombre que jamais sans toi , tu nous as laissés, nous quatre, sans père ni mère, mais avec des valeurs et une éducation infaillibles, nous allons continuer ton parcours , achever ta mission , très douce maman je t'aime , ne t’inquiète pas , je vais prendre soin de mes trois petites sœurs ainsi que de grand-mère, nous nous retrouverons inchallah au paradis.

À Dieu nous appartenons et à Lui nous revenons.

Ton fils aîné qui t'aime plus que tout...

Nassim, 4 avril 2016

Magnifique texte. Ma maman qui a eu 70 ans en décembre peut partir d'un moment à l'autre. C'est très dur de la voir comme ça sous oxygène. Elle n'a pas ouvert les yeux aujourd'hui. C'est dur, maman sache que je pense très fort à toi, tu nous manqueras à nous tous ta famille, tes 3 enfants, tes 8 petits-enfants, tes 4 arrières petits-enfants, donc tu rejoindras 2 au pays des anges, ça va faire 3 ans pour le 20 juin, pour mes 2 petits-enfants… Tu vas nous manquer, et veille sur nous, prends soin de nous… On t’aime très très fort.

fabienne, 12 avril 2016

C'est une très belle lettre à votre maman. J'ai perdu ma mamounette le 19 avril 2016. C'est très récent. Une perte plus que douloureuse. Mamounette était tout pour moi. Elle me manque terriblement. Elle nous a donné une leçon sur la vie par sa grande force et son courage face à la maladie qui l'a emportée.
Elle restera à tout jamais dans mon cœur, dans mon être et dans chaque parcelle de mon corps et elle continuera d'exister à travers moi.
Je t'aime mamounette

Sabine, 26 mai 2016

Bonjour, belle lettre .... Je passe exactement par la même situation ... ma mère m'a quittée.. je l'ai accompagnée vers un monde meilleur... cela fait 5 ans mais c'est encore si douloureux... elle était ma confidente mon amie ma mère ... je pouvais tout lui dire... me confier...
et cela restera toujours gravé en moi ... je suis plus la même personne depuis... je souffre toujours... courage à vous

kuhn, 29 mai 2016

Je viens de perdre ma chère mère le 07 juillet 2016. Le sentiment que j'éprouve actuellement est pire que du vide. Je suis meurtrie et refroidie de toutes parts. Survivre à sa mère est atroce et difficile. Je prie le bon Dieu de me venir en aide et de lui accorder sa sainte miséricorde. Je t'aime maman à jamais tu es un ange et tu le resteras pour toujours.

Lydia , 11 juillet 2016

J'ai perdu ma maman le 24 juillet 2013. 3 ans jour pour jour et elle me manque horriblement j'y pense chaque jour qui passe. Chaque matin et chaque soir, je voudrais me réveiller de mon cauchemar, me dire qu'elle est simplement partie en voyage pendant 3 ans.. On ne s'en remet jamais je la pleure chaque seconde j'ai le cœur meurtri tellement elle me manque c'est insoutenable cette douleur permanente :(

Ingrid, 23 juillet 2016

J'ai perdu ma maman il y a un an, je me sens si seule maintenant. Elle était toute ma famille, mon oxygène, mon soleil ! Et maintenant j'ai froid sans elle, j'ai du mal à respirer. Je reste dans mon lit une partie de la journée en pensant à elle. Je me pose des tas de questions, où est-elle maintenant ? Pourquoi on m'a pris ma maman, c'était toute ma vie... une douleur qui restera toujours dans mon cœur. Maman je t'aime tellement !

mumu, 1 août 2016

C'est une épreuve très difficile que de perdre une maman. J'ai perdu la prunelle de mes yeux le 07 mai ... je ne peux oublier ce jour que je ressasse sans cesse ....elle devait seulement faire un examen de routine et avant de partir elle nous a salués mais j'ai vu dans son regard que c’était le dernier... je souffre tellement depuis son départ on ne se prépare pas ... ma maman était ma confidente mon amie mon support mon .... pas un jour où je l'appelais où on échangeait toutes les 2 et aujourd’hui je me sens seule... tellement seule... la seule qui me comprenait qui me soutenait qui m'aimait! et aujourd’hui elle nous laisse papa mes frères et ma sœur alors quelle était notre pilier.. sans elle nous sommes tellement perdus. Maman je t'aime tellement je continuerai à t'aimer je continuerai à être forte comme tu l'as toujours été sur terre. Ma maman tu m'as tout donné tout appris, la seule chose que tu n'as pas fait c'est de m'apprendre à vivre sans toi.. tu nous laisses le plus beau des héritages maman : ton sourire, ta force, ta générosité, tu as toujours fait le bien autour de toi nombre de personnes qui pleurent ton absence encore aujourd’hui. Je demande à Dieu de veiller sur toi comme tu l'as fait pour nous sur terre et ainsi t'ouvrir les portes du paradis ma maman chérie. Tu resteras dans mon cœur dans ma vie jusqu'à mon dernier souffle. Tes petits-enfants se souviendront de toi. Ils t'aiment tellement mami ...
la douleur est tellement immense il nous reste que ton odeur, tes douces paroles et les souvenirs qui me hantent chaque jour... que Dieu nous accorde la patience et atténue notre douleur inchallah.
Je sais que nous nous retrouverons un jour inchallah mais pas tout de suite inchallah car nos enfants ont besoin de nous et nous espérons donner autant d'amour à nos enfants comme toi tu l'as donné à tes enfants.
Je t'aime maman je demande juste à Dieu de t'offrir autant de bienfaits que tu as donnés sur terre.... et on sait bien toutes les 2 le bien que tu as donné sur terre. Pas une personne que tu as rencontrée même 1 fois ne te pleure aujourd’hui...
Je suis triste, désemparée, tu me manques tellement ... j'avance sans savoir vraiment où je vais ... je dois donner un sens à ma vie car ma famille a besoin de moi .. mais tu es partie trop tôt, beaucoup trop tôt, tu as laissé un grand vide ... je suis perdu. Le deuil de sa maman est tellement dur ....cela m'arrive encore de prendre le téléphone pour t'appeler et te raconter ma journée et à ce moment précis je réalise que tu n'es plus là........... Merci maman pour tout. Tu as été une maman formidable, unique et aimante, j'ai eu la chance de t'avoir comme maman .. merci pour tes conseils, ton amour, tout simplement merci.
Tu as réussi ta vie en toute simplicité, tu as eu des beaux enfants qui ont réussi, un papa aimant qui trouvait pas toujours les mots mais qui t'aime tellement.
Je te promets de faire continuer tes valeurs et de veiller sur la famille. Maman tu as toujours pu compter sur moi et je continuerai en ton absence, je te le promets maman d'amour.
Dieu donne la vie et la reprend hamdoullilah.
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai, je n'oublierai jamais ton visage, ton odeur, ta voix, tes mains ... jamais.
Je t'aime maman,
Ta fille qui t'aime, tu resteras dans mon cœur même si une partie de moi est partie avec toi.

loulou, 5 septembre 2016

Ma mère a tout fait pour moi ; j'ai essayé de lui rendre la vie meilleure malgré la maladie, la tristesse de la dépression, la solitude et le dénuement. Elle est partie trop vite et discrètement. Elle me manque et me manquera toujours.
Qu'elle repose en paix, dans la lumière et dans la joie.
J'ai confiance et je suis serein car je lui ai donné tout mon amour et j'ai partagé avec elle des moments qui resteront gravés à tout jamais dans mon cœur.
Paix à ton âme. Maman je t'aime pour l'éternité.

Fabrice, 21 octobre 2016

Un texte qui m'a réellement touchée. J'ai perdu ma mère il y a maintenant un mois... d'un arrêt cardiaque... et dans mes bras ~08-10-2016~ Je t'aime Maman

Marie, 7 novembre 2016

J'ai perdu ma mère en 2009. J'avais 7 ans. Dans mon esprit, c'est comme si c'était hier. J'ai lu ta lettre, et c'est tellement beau que je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer. Merci pour ce petit moment. Je pense à elle tous les jours. Et je vois que je ne suis pas la seule dans ce cas. Merci pour ce réconfort.

Emma, 1 décembre 2016

Ton coeur est pur, c'est très beau tout ce que tu as écrit. J'ai également perdu ma maman en 2014 deux jours avant mes 39 ans. À présent elle est toujours dans mon coeur, et connaissant sa bonté, sa gentillesse, je suis sûr que son âme et son énergie servent d'autres causes dans des mondes dont nous sommes ignorants. D'ailleurs tu l'as dit toi-même, inconsciemment je suppose et je te cite :" je demande à l'univers qu'il nous donne l'énergie etc ". Voilà, c'est ça, personne nous prépare à ça mais en realité il ny a pas de séparation, ton coeur le sait tu es toujours reliée à ta maman, moi aussi à la mienne et je suis sûr que toutes les personnes qui ont laissé un commentaire le sont aussi. Voilà on nous a pas appris ça ni à l'école et nulle part ailleurs mais le coeur lui nous relie entre nous. Il n'y a pas besoin d'être savant pour sentir que quelque chose de puissant existe au-delâ de notre monde. Seul le coeur et l'amour le savent. Préservons-nous de toujours garder cela ancré en nous, l'amour qui nous relie tous les uns aux autres.
Que la paix soit dans vos coeurs.

mpm, 3 décembre 2016

Merci infiniment pour tous vos témoignages qui font chaud au cœur! C'est la première fois que j'exprime ce que je ressens dans un forum en cette année 2017. Ma petite maman est partie le 6 avril 2015 suite à un cancer après avoir subi un AVC en 2004 qui a entraîné une incapacité à marcher. Maman s'est retrouvée dans un fauteuil roulant mais a toujours gardé sa lumineuse personnalité, un espoir infini de remarcher un jour. mais voilà après 2 cancers, maman s'en est allée vers d'autres horizons, refusant une chimiothérapie. Elle a décidé de partir dans la dignité. Ma sœur et moi avons respecté son choix même si à l'annonce de cette nouvelle, nous étions encore et toujours acharnées à vouloir combattre ensemble! Aujourd'hui cela fait presque 2 ans que tu es partie maman. J'aimerais tellement me convaincre que tu es mieux là ou tu es mais je ne peux m'empêcher de ressentir le manque de toi. Moi aussi j'ai l'impression d'avoir perdu une partie de moi à travers sa mort. Ce qui est très dur c'est que je me sens extrêmement seule dans ma douleur, mais vos témoignages me réconfortent. Merci à toutes et tous. Mes pensées vous accompagnent.

saroyan, 1 janvier 2017

L'univers est en toi...

Loona, 22 janvier 2017

Bonjour!

J'ai perdu ma mère et j'aimerais lire votre lettre à l'église si vous me le permettez. Il y aura des modifications mais elle me rejoint sur plusieurs points. En vous remerciant à l'avance.

Dagenais , 3 mars 2017

Maman est partie le 11-10-2016, c'était mon grand amour, la vie pour moi. La vie continue oui mais...

laurence, 14 mars 2017

Je n'ai pas encore perdu ma mère. Le texte m'a touché car j'ai perdu celle qui était pour moi plus qu'une mère : MA GRAND-MÈRE. Ninè affectueusement, c'est comme nous ses petits-enfants l'appelions. Jusque là j'ai cherché au fond de moi et même chez d'autres personnes comment définir cette femme-là. La seule chose dont je suis convaincu c'est qu'elle me manque. Ninè tu me manque.

Philippe Peguy, 31 mars 2017

Très belle lettre.
En ce moment où je parle, mon papa, mon espoir, mon vrai conseiller, traîne dans les placards de la morgue...
Les mots me manquent.
Adieu papa.

Mesmain, 17 mai 2017

J'ai eu besoin de lire ... et j'ai lu un nombre impressionnant de messages pour nos mamans, les uns plus merveilleux que les autres ... Je disais que j'ai eu besoin de lire car je ne suis toujours pas guérie de cette maladie qui me ronge depuis le 18 décembre 1963, date à laquelle le bonheur m'a quitté. J'avais 17 ans. J'avais perdu mon papa quand je n'avais que 4 ans. Pendant 13 ans, maman s'est évertuée à combler le vide car j'adorais mon papa. Je suis fille unique et j'ai rajouté sur ma maman l'amour que je vouais à mon papa ... Nous vivions l'une pour l'autre, nous étions fusionnelles. Un seul chagrin, un seul bonheur, une seule joie, bref un immense amour ! Aujourd'hui, j'ai 71 ans et j'ai l'impression que maman est partie hier. Pas un seul jour mes pensées vont vers elle ; mes larmes se sont taries, seuls les sanglots étouffés sont dans mon cœur. Mes 3 enfants redoutent d'évoquer ma vie. Ma peine est si grande, immense. J'ai le même amour pour eux et de ce fait ma sensibilité est exacerbée dès qu'on aborde la douleur extrême que j'éprouve. Je finirai ma vie sans regret sauf celui d'avoir vécu sans ma maman chérie. Elle m'a laissée seule, unique au monde mais je me suis fait des armes pour vivre dans le monde des requins. Au tréfonds de l'abîme j'étais pleine de larmes. Moi seule le savait. Je me console de ma mort, en espérant retrouver ma maman dans l'autre monde. On ne peut pas avoir vécu sur cette terre et ne plus rien retrouver ... Dieu nous fera peut être cette surprise ... qui sait ? Je me donne à fond dans l'amour de mes enfants et petits-enfants et penser que je partirais bientôt et ne plus les revoir rajoute encore à mon désespoir.

maryse, 7 juin 2017

Ma maman s'est éteinte comme le vent qui souffle une bougie. Le 6 juin 2017. Pendant sont sommeil. Ma joie de vivre est partie avec elle. Elle a été une maman merveilleuse, une confidente, une amie et bien plus encore !!! Je l'aime tellement. Elle me manque chaque minute qui passe. Comment vais-je vivre sans elle ?? Je suis liquéfiée, anéantie. Envie de lui téléphoner, envie de la serrer dans mes bras. De l'embrasser et de lui dire combien je l'aime. Je suis complètement désespérée, je pleure très souvent. Je dors avec le dernier gilet qu'elle a porté, comme un doudou. Je comble ce manque par l’écriture. Mais elle me manque toujours autant.............

brigitte, 27 juin 2017

Bonjour
Je suis en pleine déprime et je cherche à faire le deuil de ma maman décédée en 2006 et mon papa en 2015. J'ai besoin d'aide et je cherche des mots pour faire leur deuil. Aujourd'hui ils me manquent et j'essaye de trouver un réconfort auprès de personnes qui ont perdu leurs parents. Cette lettre va m'aider à vivre ces séparations et à sortir de cette dépression.

Dominique, 23 octobre 2017

Maman
Le 22 mai 2010
J'ai perdu mon oxygène tu es partie dans mes bras
Depuis je me sens comme un oiseau sans ailes qui n'arrive plus à s'envoler je suis restée au sol et j'ai du mal à avancer
Tu me manques ma maman
Je t'aime à l'éternité

Rahma, 18 novembre 2017

Bonsoir, je suis désolée pour votre perte :(
Ma grand-mère est morte il y a un peu plus d'un an, elle me manque vraiment trop !!! Mais je crois en un petit secret, qu'elle n'est pas vraiment morte, c'est juste que je ne peux plus la voir, cependant elle peut me voir... elle est partout avec moi.

Loulia , 4 décembre 2017

J'essaie de trouver un réconfort ici en vous lisant tous. J'ai perdu ma maman le 9 septembre 2017 dans les suites tragiques d'une malheureuse intervention qui a mal tourné. Elle a souffert trois mois le martyre. Je ne m'en remets pas. J'ai été choquée, je reste sidérée.
L'année se termine, je ne dors plus, la lumière la nuit je peux plus l'éteindre. Je veille... je m’épuise... Je l'aimais tellement ma petite mère, comment je vais faire maintenant sans elle?

muriel le galudec, 29 décembre 2017

Maman s'est endormie pour l’éternité le 6 décembre 2017 sans souffrir. Ma peine est là mais Maman est là aussi. Je lui parle. Peut-être que je ne réalise pas encore. Je souhaite beaucoup de courage à tous ceux qui ont perdu leur Maman. mamiyo

goya, 30 décembre 2017

Je suis comme LOULIA. Je pense qu'elle m'aide, qu'elle me voit, qu'elle nous donne du courage pour accepter qu'elle ne soit plus là. Je suis mamie moi-même, on se soutient entre frère et sœurs, on est 6, la vie continue pleine de bons souvenirs. Courage. mamiyo

goya, 30 décembre 2017

Bonjour, je vois vos lettres si tristes et je viens de perdre ma mère cette nuit et je me dis comment je vais pouvoir surmonter cette épreuve. Pour moi c'est un cauchemar et je vais me réveiller et j'appellerai ma mère pour passer boire un café avec, parler et lui dire je t'aime en la serrant contre moi. Mais je ne pourrai plus le faire. Heureusement que j'ai ma femme et les enfants pour me soutenir dans cette triste épreuve de la vie. Les meilleurs partent toujours les premiers.

Debouvries , 31 décembre 2017

J'ai perdu ma mère, ma confidente, mon amie il y a une semaine. Elle n'avait que 53 ans et moi 34 ans. Elle est partie brutalement. Je ne lui ai pas dit à quel point je l'aime. Je ne sais pas comment je vais vivre sans elle. J'ai l'impression que ma vie est finie, ça fait mal.

BRIFFAUT, 9 janvier 2018

J’ai fait une musique en hommage à ma mère : https://youtu.be/DQ-FiOgE1TM

Anthony , 10 janvier 2018

J'ai perdu ma petite maman le 14 décembre... elle était tout pour moi. Je me sens orpheline à 43 ans. Je ne m'en remettrai jamais. Je t'aime maman.

Fanfan, 22 janvier 2018

J'ai perdu ma maman le 23 décembre des suites d'un cancer généralisé qu'elle n'avait pas fait soigner (ma mère avait très peur de la maladie, elle n'a jamais voulu faire d'examen) elle est rentrée à l'hôpital 3 semaines avant parce qu'elle avait mal. Je croyais à un simple mal de dos, je ne me suis pas inquiétée, elle paraissait tellement solide (...) J'ai 30 ans, elle en avait 63, c’était ma seule famille avec mon fils de 2 ans. Je suis complètement paumée, perdue, c'est un vide indescriptible qui remplit mon coeur. Ça fait 1 mois que je ressasse tout mes souvenirs d'enfance, un mois que je cherche des réponses sans savoir quelles sont les questions. On ne s'entendait pas, chien et chat, mais c'était la seule personne qui m'aimait éperdument, à sa façon... Quand j'allais mal, elle était là. Quand j’étais malade, elle était là. Quand je me retrouvais sans rien, elle était là. Tout ce qu'il me reste, ce sont des photos, des cartes postales, quelques lettres...... Je voudrais lui téléphoner, la voir... Je la regrette tellement. Maman si tu savais comme je t'aime. Difficile de continuer à vivre sans toi, je t'ai perdue et mon coeur s'est arraché de ma poitrine.

Celine, 23 janvier 2018

Je venais de perdre ma mère le 19 décembre 2017, jusqu'à ce jour je pleure encore sa mort, et même en écrivant je pleure plus qu'avant, les larmes ne sont pas séchées, le coeur est trop brisé, j'ai perdu l'être le plus cher de ma vie. Elle était mon tout, et elle est partie brutalement. J'essaie de humer son odeur dans ses vêtements, et tout, mais je ne la retrouve plus, elle n'est plus là. Ce vide, on ne le ressent vraiment que quand on le vit. Personne ne peut la remplacer, personne ne peut prendre sa place. Avant, quand j'étais malade, c'était auprès d'elle que je retrouvais le réconfort comme si sa main était magique et pouvait atténuer ma douleur. Maintenant quand j'ai mal, je dois tout surmonter toute seule. Mon quotidien je le vivais avec elle depuis ma naissance jusqu'à ce jour fatidique. Maintenant je suis seule, elle est partie brusquement, trop loin, trop tôt. J'en veux à la terre entière, cette douleur est trop poignante, elle refuse de partir et continue à faire partie de moi. Je me demande quand cela va cesser, celui qui a dit qu'avec le temps la douleur s'estompe, alors, cette personne n'est qu'un pathétique menteur. Plus le jour passe, plus la douleur est intense, elle me manque terriblement. Tout d'elle me manque, à 31 ans, j'ai encore besoin de ma mère plus que tout au monde. Je l'aime tellement et aujourd'hui j'ai perdu la seule personne qui compte le plus pour moi. Maman pourquoi t'es partie, pourquoi tu m'as laissée toute seule, j'ai encore besoin de toi. Tu étais ma confidente, mon amie, ma mère. On s'est jamais quittés et maintenant je dois continuer le chemin toute seule. Avant j'avais une mère, maintenant je n'ai plus rien, plus rien. Je regarde ton nom dans mon répertoire, et j'ai envie de t'appeler mais ce n'est plus ta voix que j'entends, comment je vais faire? Maman tu me manques tellement, je n'ai plus les mots pour te le dire, c'est trop douleur...

Aina, 31 janvier 2018

J'ai oublié de vous remercier tous pour vos témoignages, c'est sur ce forum que j'ai pu m'exprimer, faire ressortir mes douleurs parce que mon entourage ne me comprend pas, ils ne savent pas quand une mère et sa fille ont une relation plus que fusionnelle. Pour eux la vie continue mais pour moi, cela s'est arrêté le jour où ma mère est morte. Je me demande comment je vais faire pour survivre, mais ce qui est sûr c'est qu'une maman ne se remplacera jamais.

Aina, 31 janvier 2018

Merci à toutes et tous. J'ai perdu ma mère aussi, le 5 février 2018. Tous ces commentaires me font pleurer. Je vivais avec elle depuis 18 ans, dans la même maison. Je n'arrive pas à croire de ne plus la voir, de ne plus recevoir des coups de téléphone de sa part. C'est maintenant que l'on s'aperçoit qu'elle nous manque beaucoup, et que nous ne sommes pas restés assez à ses cotés pour lui tenir compagnie dans tous les moments de solitude quand elle était seule à la maison. Je comprends tous vos commentaires car chacun et chacune est issu d'une mère et nous n'en avons qu'une. Merci à tous pour vos témoignages qui ont réchauffé mon coeur.

felice Porcu, 23 février 2018

Cela fera deux ans le 3 mai prochain que j'ai perdu ma maman et la douleur est toujours présente, légèrement atténuée mais encore en moi.
Je vais tous les jours sur sa tombe, j'en ai besoin.
Chaque jour qui passe, je pense à elle avec tendresse et amour, elle me manque tellement et j'espère qu'un jour, nous nous retrouverons.
Je continue ma vie en essayant de respecter ce qu'elle était, à savoir tendre, affectueuse, dévouée avec les siens ainsi qu'avec les autres. Ce n'est pas facile mais important à mes yeux.
Je t'aime, petite mère, et je t'aimerai toujours.
Ton fils qui pense à toi tous les jours.

Daniel, 7 mars 2018

Bonjour,
Cette nuit, j'ai perdu ma maman et je ne m'y étais vraiment pas préparée. Ça a été si soudain que je suis effondrée. Dans quelques jours, elle aurait dû être mamie pour la deuxième fois et oui, j'attends un heureux événement pour le 26 mai. La vie est tellement belle et cruelle à la fois mais je me sens perdue. J'aurais tellement voulu lui dire à quel point je l'aimais et qu'elle nous manquera terriblement. Maintenant, je dois trouver les mots justes pour ma première puce et rester forte pour mon père et ma sœur.

Aurélie, 14 mai 2018

Je n'arrive pas à dormir, ma maman nous quitte doucement depuis maintenant une semaine. Je passe les journées auprès d'elle, elle ne me voit pas mais je suis sûre qu'elle m'entend quand je lui dis que je l'aime. Je me sens tellement impuissante en la regardant. Comment faire pour lui dire qu'elle a le droit de rejoindre mon père qui nous a quittés le 18 mai 2002? Elle respire avec difficulté, son visage change tous les jours. Je l'aime mais je voudrais tellement que cela se termine, même en sachant que je vais énormément souffrir quand l'heure sera arrivée.

Niel, 18 mai 2018

Moi, j'ai perdu ma grand-mère le 20 juin 2017. C'était une femme adorable, elle adorait la cuisine, à chaque événement spécial elle faisait tout un festin. Mais ce que j'adorais le plus c'était Noël parce qu'elle décorait toutes les pièces. Les funérailles ont été très dures, voir mon grand-père lui dire qu'elle était une bonne femme et qu'il l'a laissée partir pour ce monde meilleur m'a touchée. Et ma petite-sœur de 5 ans comprenait que notre grand-mère partait pour ce monde, ça m'a chavirée. Après 11 mois, j'espère encore la voir chez elle mais non...

aniss, 24 mai 2018

Ça fait 20 jours que j'ai perdu maman. C'était mon tout, mon oxygène. Tu me manques. Que Dieu te repose en paix.

haitham, 6 juillet 2018

Maman, tu étais tout pour moi. La vie n'a plus de sens sans toi. Je n'oublierai jamais la nuit du 21 Juin. Je prie toujours Le Bon DIEU pour que tu fasses partie des habitants du Paradis de Firdawsi.

ndiouf, 23 juillet 2018

Moi, j'ai perdu ma mère le 1er Août 2018 suite à un cancer généralisé. C’était tellement brusque car elle était juste partie pour une consultation externe mais ce jour-là était son dernier jour. Je ne saurai pas exprimer mon chagrin, le vide que notre mère nous a laissé. Le seul réconfort c'est de savoir qu'elle est auprès de Dieu et veille sur nous jour et nuit. Petits, quand nous tombions, elle nous grondait de ne pas avoir fait attention. Aujourd'hui, je me rends compte que tout ça c’était pour nous apprendre à être forts, à ne pas pleurer pour rien. Je ne dors plus depuis qu'elle est morte, mes sœurs ne s'en remettent pas encore et notre père est si pitoyable que des fois, je ne veux pas l'affronter, tellement c'est dur. Je sais qu'un jour, ce sera guéri mais je voudrais tant être forte comme elle était, elle était combattante comme un fer.
Plein de choses nous restent d'elle : son amour, ses regards, ses moqueries, son air indifférent des fois, tout et tout ! Les mots n’exprimeront pas les sentiments et le vide tellement elle nous manque énormément.

miminah, 21 août 2018

Bonsoir et merci à vous pour vos ressentis partagés, cela m'a beaucoup appris. J'ai perdu ma maman qui était mon parapluie et mon parasol, qui me protégeait contre tout. Elle était un ange si généreux, forte et drôle, elle savait tout le temps comment nous faire rayonner de bonheur, mes sœurs et moi. Mais hélas, et je ne sais pour quelle raison, Dieu nous a séparées cela a fait 5 ans jour pour jour ce 30 août 2018. Mais j'ai l'impression que c'était il y a une éternité. Elle était mon pilier, mon repère. Sa bonté, son honnêteté, elle l'accordait à tout le monde. Son estime du prochain en a touché plus d'un. Sa force, son courage, son éducation, mais aussi notre belle amitié me manquent vraiment. Depuis lors, le monde s'est révélé alors à nous sous son vrai jour, c'est-à-dire cruel et tout, mais tant qu'elle restera notre ange gardien on s'en sortira, Inch'Allah. Elle sera fière de nous peu importe les efforts qu'il faudra. C'est fou comme ça me paraît irréel. J'ai 17 ans actuellement et me dire qu'un jour je me marierai sans elle pour m'accompagner, que j'aurai des enfants qui ne sauront qu'à travers mes récits quelle Mamie exceptionnelle ils auraient eue, tout ceci me fend le cœur. Mais je suis sûre d'une chose, elle vivra toujours en moi. Mon papa est en or et il prend très bien soin de nous, il essaye de tout nous donner, amour, affection, confort. Nous l'adorons et on prie pour qu'il ait une longue vie. Ma sœur aînée aussi est devenue une seconde mère pour moi car elle m'aime comme sa fille et me conseille comme telle. Et la cadette également m'épaule beaucoup. C'est juste que c'est hyper dur sans Maman. Je lui écris parfois dans mon journal intime et j'espère qu'elle arrive à me lire. Je vous le dis, une mère ne meurt jamais aux yeux d'un enfant aimant. Maman, je te porterai toujours en moi partout où j'irai.

Hamanda, 26 octobre 2018

Bonjour Marijo, j'aurais pu écrire cette lettre… mais j'ai commencé à écrire sur un journal en décembre 2017 car le 9 de ce mois, maman m'a dit à l'oreille par deux fois : je t'aime… elle savait… et nous savions tous qu'elle allait nous quitter (démence, lymphome et épanchement pleural) mais elle nous a quittés le 23 janvier 2018 après d'atroces souffrances à l'hôpital où ils sont cessé de lui donner à manger, quelle injustice car pour eux c'est un protocole pour faire "partir" les malades en fin de vie…
Je n'ai commencé mon deuil qu'il y a très peu de temps et c'est très dur car j'ai toujours été pour elle, toute une vie à ses côtés et je pensais qu'elle ne m'aimait pas ! Quelle idiote je fais, mais je suis restée jusqu'à la fin ; elle était méconnaissable et j'aurais voulu prendre sa place, encore pour la protéger de toute sa vie "merdique" !!!
Bref je pleure encore, et j'ai du mal à croire encore à son départ. Malgré ses manifestations, la pauvre elle ne voulait pas partir je crois…
Que la paix soit avec elle, et elle l'est, comme elle est toujours près de moi… ils sont toujours près de nous, c'est une réalité.
Mais cela n'empêche pas qu'on ne les verra plus sous cette forme dans laquelle nous avions l'habitude de les voir, ainsi va la vie, dit-on, mais je n'accepte pas tant que cela cette vie ici-bas. Je suis perdue et pourtant j'ai ma fille et mes frères et sœurs… Pour le reste je suis orpheline de mère et père, d'un frère également, alors cette SOLITUDE est insupportable.
Ce qui ne m'empêche pas de vous souhaiter la paix et de vous envoyer à tous et toutes plein de lumière pour supporter ce chagrin d'amour, bien plus important que le reste, une mère c'est une partie de nous qui s'en va !

Anne Marie, 26 juin 2019

Moi je viens de perdre ma maman le 30 septembre 2019 et c'est très difficile.

Fremont Patrice , 1 octobre 2019

Bonjour,
Je remercie tout un chacun qui est intervenu dans ce commentaire. C'est un sentiment partagé. Moi j'ai perdu le 06 février 2005 une amie, une complice, une idole, une battante, une partie de moi : ma mère chérie. J'ai perdu une femme idéale, si j'ose le dire, de par son courage, sa noblesse, sa pieuté, son humour et son amour envers ses enfants et les autres. Une femme au cœur d'ange, avec son beau sourire. Une femme qui s'est beaucoup battue pour l'éducation de ses enfants et qui s'est donnée à fond pour les couver car notre père nous a quittés quand j'avais 2 ans. Mais hélas, elle n'a pas pu bénéficier de ses fruits, Dieu l'a voulu ainsi. Elle était la maman de toute la famille. Quand je pense à elle j'ai le cœur rempli et les larmes aux yeux. Son absence a créé en moi un vide que personne ne pourra combler. Je n'ai jamais eu d'amis, elle était mon Tout. J'ai toujours dormi sous ses bras. Son départ a été brutal au moment où personne ne s'y attendait. À la Fête des mères, quand je vois les beaux cadeaux qu'elle méritait tant, je ne pourrai pas retenir mes larmes. Mère, sache que là où tu es avec ton défunt mari, nous vous gardons toujours dans notre cœur.
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai pour toujours.
Ayez une pensée pieuse pour elle.

Néné SIDIBE, 30 janvier 2020

C'est une très jolie lettre.
Je regrette tellement de ne pas avoir dit à maman combien je l'aimais. Je regrette tellement de ne pas avoir su l'écouter et l'empêcher de partir si vite... Si seulement j'avais vu.
Maman tu me manques trop.
Je t'aime maman.

Eliette, 18 avril 2020

Je viens de perdre ma MAMAN. Je n'ai pas d'enfants, c'est le vide sidéral... Je ne sais comment je vais faire.... Elle était mon phare dans la nuit, l'écoute, la compréhension, la passion de la Nature, des Animaux, mon pied à l'étrier dans la vie, le guide, le réconfort, la chaleur qui enveloppe. Il va falloir inventer une autre vie et faire honneur à toutes les belles valeurs que tu m'as inculquées. Maman les petites graines que tu as plantées dans mon cœur ont bien pris... je suis comme toi, je vais garder au chaud les beaux souvenirs, vacances, repas, rigolades, sauvetages de chats dans la cité à Drancy... jamais je n'oublierai. Merci pour tout l'amour que tu m'as donné. Je sais maintenant que ça existe d'aimer autant.

Chantal , 27 avril 2020

Merci pour cette lettre. Moi j'ai perdu ma mère le 13 mai 2017 et je pleure toujours, c'est tellement insupportable.

Leatitia saint Denis , 3 mai 2020

Maman nous a quittés le 1er mai 2020 après des années de souffrances suite à un cancer. Elle était une femme courageuse qui s'est sacrifiée beaucoup pour sa famille. Elle s'inquiétait pour moi-même dans sa grande souffrance. À 48 ans je me sens orpheline comme une petite fille qui réclame toujours sa maman. Elle me manque, je voudrais lui dire pardon car je n'ai pas pu la soulager de ses douleurs, je voudrais la serrer dans mes bras.

amal, 27 mai 2020

Maman ma perle précieuse perdue
Sache maman que tu m'as tout donné, tout appris, la seule chose que tu n'as pas fait c'est de m'apprendre à vivre sans toi…
Sache que pas un seul jour mes pensées vont vers toi ; mes larmes se sont taries, seuls les sanglots étouffés sont dans mon cœur…
Sache que mon cœur est triste car ta main qui caressait ma joue, plus jamais je ne la sentirai…
Sache que mon cœur est triste car ta voix qui me réconfortait, plus jamais je ne l’entendrai…
Sache que tous les doux poèmes ne suffiraient pour exprimer ta beauté, ta tendresse et ta douceur…
Sache que tous les doux poèmes ne suffiraient pour exprimer mon amour, de tendresse et de remerciement…
Sache que chaque jour j'essaie de humer ton odeur dans tes vêtements, mais je ne te retrouve plus...
Sache qu’en ton absence je me sens comme cet oiseau sans ailes qui n'arrive plus à s'envoler...
Sache que c'était auprès de toi que je retrouvais le réconfort comme si ta main était magique pouvant atténuer ma douleur. ..
Sache qu’en toi a résidé la source de ma force et de mon bonheur où pourrais-je en trouver aujourd’hui…
Sache que nombre de personnes qui pleurent ton absence encore aujourd’hui car tu as toujours fait le bien autour de toi…
Sache maman que tu étais le chêne de la famille notre point de repère notre pilier…
Sache que nous admirerons toujours ta grande force et ton courage face à la maladie qui t'as emportée…
Sache que tu nous laisses le plus beau des héritages maman : ton sourire, ta force, ta générosité…
Sache que j'aimerais à nouveau te serrer dans mes bras et te dire "maman je t'aime"…
Sache que tu habiteras toujours chaque battement de mon cœur et que je t’aimerai toujours de tout mon cœur d’enfant …
Sache que chaque jour qui passe, je prie Dieu qu’il t’accorde une place dans son vaste paradis afin que tu retrouves la paix après tant de souffrances …
Sache maman que personne ne peut te remplacer, personne ne peut prendre ta place…
Ta fille chérie qui t’aime et qui ne pourra jamais t’oublier…

amal, 3 juin 2020

J'ai perdu mon papa le 25 février 2019 et 6 semaines plus tard, le 12 avril ma douce maman s'en est allée aussi. À 51 ans je me sens orpheline, perdue, et je n'y crois toujours pas. J'aurais tellement voulu les garder près de moi. Mais malgré mon immense chagrin, je dois garder la tête haute, poursuivre ma route et être digne de leur courage, de leur amour.
Ma grand-mère maternelle est décédée il y 61 ans, je ne l'ai connue qu'à travers les récits tendres et pleins d'amour que ma maman me racontait et je me suis toujours demandée comment après autant d'années de deuil ma maman pouvait encore éprouver autant de tristesse. Le jour où j'ai perdu la mienne, j'ai eu la réponse à ma question! Bon courage à tous.

Joce, 5 juin 2020

Salut tout le monde. C'est très émouvant de lire tous ces beaux messages.
J'ai perdu ma mère le 12 juillet 2012, donc 8 ans de cela maintenant et j'ai toujours la peine à accepter cela. Je vivais en étranger depuis 8 ans sans l'avoir vue et serrée dans mes bras et la dernière fois à avoir vu maman c'était exactement 1 an avant son départ brusque. Malgré la distance qui nous séparait, on s'appelait chaque weekend. Je me sentais malgré tout rapprochée d'elle vu quelle était mon amie, confidente, conseillère.
Tu es partie très tôt maman. Tu as eu de beaux petits-enfants tellement mignons et merveilleux. Tu aurais tellement dû les enivrer de tout ton amour. Sache maman que nous tes enfants t'aimons et t'aimerons toujours jusqu'à la fin de notre vie sur cette terre.
Tu nous manques terriblement.

Nina, 12 juillet 2020

Bonjour à tous,
La lettre de Marijo est superbe.
Je viens de perdre ma maman hier, qui était tout pour moi, mon double... Mon ombre... Et ce texte ressemble énormément à celui que j'ai préparé en brouillon pour la cérémonie la semaine prochaine. Je me suis tellement reconnue dans cette lettre que j'en ai pleuré.
Merci à toutes et tous pour vos témoignages, et que vous puissiez trouver du réconfort dans vos peines, malgré la douleur de la perte de votre maman adorée...

Christine, 13 août 2020

Merci d'avoir partagé. Je viens de perdre ma maman chérie il y a une semaine et je ne trouve pas le sommeil. Il est 2 heures du matin pendant que je laisse ce commentaire parce que je cherchais du réconfort et je suis tombée sur votre lettre. Merci encore de l'avoir postée, elle m'a fait du bien de savoir qu'il y a des personnes qui partagent la même douleur que moi.
Beaucoup de courage à vous et à tous ceux qui ont perdu un être cher.

danielle Kanyou, 31 décembre 2020

Bonjour à tous,
J’ai aujourd’hui 72 ans, j’ai perdu mes parents il y a plusieurs années. Lorsque j’ai perdu ma maman j’étais dans le même état que vous. Je ne pouvais pas concevoir ma vie sans ma maman chérie, elle était tout pour moi et je me disais qu’il n’y a pas pire que perdre sa mère. J’étais très malheureuse, j’avais 43 ans lorsqu’elle nous a quittés, j’étais mariée et 2 merveilleuses petites filles. Il fallait que je rebondisse très vite pour ma famille, mes filles, mais ma maman est restée toujours là près de moi! Je pense beaucoup à elle mais d’une façon plus sereine.
Il y a 3 ans j’ai ma première fille qui est décédée, elle a combattu pendant 5 longues et interminables années sa maladie. Et je peux vous dire que la perte d’un enfant est terrible, vous perdez la chair de votre chair. Maintenant je pense qu’il faut se tourner sur ce que vous avez de plus cher au monde, vos enfants. Soyez fier d’eux, regardez-les grandir, aimez-les et surtout dites-leur que vous les aimez, ne vous lassez pas de les embrasser. Sans oublier nos chères mamans.
Prenez bien soins de vous.

Bertin , 1 janvier 2021

J'ai perdu ma sœur le 30 octobre 2018 lors d'un simple débouchage de l'artère iliaque au CHU de Caen. Rien de bien grave, une petite intervention en ambulatoire. C'est moi qui l’avais amenée à l'hôpital le matin. Elle n'est pas ressortie le soir… dans la nuit on m'a téléphoné pour me dire qu'elle était décédée. Nous étions fusionnelles 2 en 1. Depuis, je me sens complètement déracinée et abandonnée, une horreur. Je vais très souvent au cimetière lui rendre visite et la fleurir. J’attends de la rejoindre.

Langlois Véronique , 4 janvier 2021

Je m'appelle Omar, j'ai 27 ans aujourd'hui. J'ai senti besoin de lire des témoignages de personnes qui ont perdu leur mère parce que ma mère elle est en phase finale de son cancer. J’essaie de comprendre la situation, je ne suis pas capable d'imaginer ne serait-ce qu'une minute qu’un jour c'est possible que je perde ma mère. Je pleure de douleur, de souffrance, de penser je veux qu'elle guérisse, qu'elle soit là à mes côtés. Je suis fils unique, j'ai perdu mon père il y a 15 ans donc il ne reste que ma mère alors si je la perds comment me sentirai-je? Ce serait difficile...

Omar, 19 janvier 2021

Vos témoignages sont bouleversants et montrent à quel point nous souffrons tous du manque de lien maternel.
Ma mère s'en est allée le 17 janvier, ce fut pour elle une vie compliquée et cela me peine de ressasser son parcours, j'aurais voulu être présente et lui tenir la main lors de son dernier souffle mais elle s'est éteinte seule, la nuit, dans sa chambre en Ehpad. Je lui avais rendu visite l'avant-veille et je crois que je ne voulais pas réaliser qu'elle allait bientôt me quitter. Je vais avoir du mal à m'en remettre. Je t'aime ma petite maman.

Flo, 5 février 2021

Le décès d’une mère… Le décès de MA mère: maman MIDOU Pauline. Repère de vie essentiel, marque un tournant dans ma vie. Était-ce le temps initialement imparti par le Créateur? Les événements et circonstances auront-ils anticipé ladite séparation? La mort à jamais un mystère! Profitons chaque jour et à jamais de nos proches car nous ne savons ni le jour, ni l'heure. Mon plus grand réconfort est celui d'avoir redonné à maman tout l'amour qu'elle m'a procuré dès mon plus jeune âge! D'avoir pris soin d'elle de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma pensée jusqu’à son dernier jour. Je savais que maman partirait un jour, car d'où elle était venue paraissait désormais plus long que où elle partait. À 76 ans sonnés, je savais que vivre la moitié de cet âge n'était presque plus envisageable. Mais toutefois, je me disais qu'elle resterait encore parmi nous vu que ma grand-mère est partie à 84 ans, mon arrière-grand-mère à plus de 90 ans et maman a vu ses arrière-arrière-grands-parents. Le 7 septembre, après une brève visite de routine à maman comme j'en avais désormais l'habitude toutes les 4 ou 6 semaines, depuis l'avènement de COVID-19, et profitant du système instauré de télétravail qui perdure depuis plus d'un an en attendant l'immunité collective du vaccin, je rentrais tranquillement sur Addis-Abeba en donnant rendez-vous à maman 3 semaines plus tard, notamment en fin octobre, début novembre. L'adage «l’homme propose et Dieu dispose» me rattrapa soudain et, hélas, tout bascula le dimanche 19 septembre avec l'annonce de la disparition de ma nièce Roxie Danielle Everdene NGOMA qui était pleine de vie et qui hélas nous quitta de façon inattendue! Lorsque ce genre de nouvelle tombe comme un couperet, il faut savoir gérer cela néanmoins pour éviter de faire tomber plus de victimes. Malheureusement, cette triste nouvelle viendra également écourter je pense le séjour de ma mère sur Terre. Chaque perte laisse sa propre trace aussi distinctive et unique que la personne que nous avons perdue. Ce deuil, m’amène à une redéfinition de soi. Que deviendrai-je sans ma mère? Qui suis-je désormais? Maman où es-tu? Toi l’épaule qui essuyait mes larmes, ta voix qui apaisait mes souffrances, tes conseils qui me guidaient telle une boussole. Qui pourra désormais jouer ce rôle dans ma vie?
Elle était pour moi la meilleure des mères.
Une mère en Or dont le cœur était fait de lumière.
Repose en Paix ma mère, en ma vie tu restes le plus beau thème.
Maman Je t’aime!
Ton amour aujourd’hui encore la joie sème.
Tu as partagé avec moi mes premiers jours.
Je t’ai accompagnée durant tes derniers jours
Mon amour pour Toi Maman est une grande source de vie
La Reine de mon existence s'en est allée
Elle a été pour moi un ciel matriciel protecteur et ce depuis ma naissance. La mort qui t’a emportée ne pourra effacer cette tendresse infinie.

Chancelle Bilampassi Moutsatsi, 30 décembre 2021

J’ai perdu ma mère il y a 2 jours. Je lis tous vos beaux témoignages, et tout ce que vous décrivez je ne connais pas. On me fait sentir coupable de n’avoir aucun sentiment. Je passais du temps avec elle au téléphone, j’appréciais ses conversations, on riait, on parlait de futilités... durant des dizaines d’années. Je l’ai vue 2 fois : une fois enceinte de mon aîné pendant une semaine, et une seconde fois pour lui présenter mes fils. Quand mes parents se sont séparés, j’avais huit ans environ et durant notre enfance elle nous envoyait des cartes love mummy…
Elle va me manquer mais je ne ressens rien de ce que vous décrivez, je ne lui en veux de rien. Mais je crois difficile de la considérer comme une mère… Même mes sœurs qui étaient plus jeunes à leur séparation semblent m’en vouloir.
Courage à vous tous, vos mères sont chacune en vous.

Bridget , 21 janvier 2022

Ma petite Maman,
Te voilà soulagée, libérée de ce corps qui ne pouvait plus, qui ne voulait plus.
J'imagine ton âme, tel un papillon déployant ses ailes, pour quitter ce cocon devenu trop dur, trop cruel.
Envole-toi petite âme, comme lui étire tes ailes, virevolte dans le vent, rapporte à papa l'amour de vos enfants.
Envole-toi petite âme, légère et immortelle, deviens pour tes enfants une douce sentinelle.
Le temps est suspendu, le temps ne compte plus, ton âme est éternelle comme l'amour maternel.
Envole-toi petit âme, envole toi..............Maintenant..........Il est temps !!
Repose en paix maman.

Monique, 11 avril 2022

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.