À toutes les mamans qui ont perdu un enfant

À toutes les mamans qui ont perdu un enfant

En ce début d'année 2021 je voudrais souhaiter à toutes les mamans qui ont perdu un enfant de trouver un peu de sérénité. Je voudrais aussi leur apporter un message d'espoir... Leur dire que moi aussi, je vis chaque jour l'impossible absence de mon enfant.

Il s'est envolé en mai 2009. Deux jours avant ses 22 ans. Je continue mon chemin où mon enfant chéri m'accompagne à chaque instant. Notre amour est si grand qu'il est indestructible. Il vit dans mon coeur, me donne tous les courages, me relève lorsque je tombe. Il m'envoie des messages d'amour et d'espérance. Des mots délicats qui m'aident à aller plus loin. Comme les mots ci-dessous : « J'ai semé sur ta route des cailloux de lumière, pour que tu ne te perdes pas au détour de ta peine. Pour que tu voies le phare dans ta profonde nuit » (Maxime).

Vous aussi, chères petites mamans, votre enfant de lumière sèmera des cailloux de lumière pour vous. Je vous serre dans mes bras.

Martine

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 4 janvier 2021

Commentaires (5)

Je ne suis plus une petite maman... j'ai perdu un fils de 33 ans il y a déjà 5 ans. Je crois que je l'ai atteint cette sérénité mais il y a des hauts et des bas et parfois je pousse de longs soupirs car je m'ennuie de lui.

mireille, 21 janvier 2021

Merci Martine pour ce doux message d'amour et d'espoir.
Il y a déjà quelques années qu'on se connaît via ce site, et toujours tes mots sont apaisants et réconfortants pour tout parent vivant aussi l'impossible absence de leur enfant.
Merci pour ton soutien xxx

Lucie Baribeau, 21 janvier 2021

Je vous comprends tellement, j'ai perdu ma fille unique il y a déjà 8 ans, 2 jours seulement après ses 26 ans. Bon courage à vous.

Lynda Deblois, 21 janvier 2021

Merci pour votre texte. J'ai perdu mon fils de 26 ans le 2 décembre dernier et c'est douloureux de perdre un enfant. De lire les témoignages d'autres parents m'aide beaucoup.

Rina Lavoie, 25 janvier 2021

Très joli texte. Seuls ceux qui vivent cette douleur arrivent vraiment à se comprendre. J'ai perdu ma fille de 29 ans l'année passée et c'est si dur.

Laurence, 26 février 2021

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.