Je ne suis pas remise de ta mort, maman

Je ne suis pas remise de ta mort, maman

22 février 2016...

Je suis anéantie, mal et triste en même temps. Tout ça à cause de quelque chose d'horrible. 3 ans après et je ne me suis pas remise de ta mort maman, le 22, quand les docteurs m'ont annoncée que tu avais fermé les yeux pour toujours. Ma vie s'est brisée en quelques secondes et quand je suis arrivée dans cette pièce où il y avait toi sur ce lit et la famille autour qui pleurait, quand ils m'ont vue, ils ont eu de la peine pour moi. Et pourtant je n'avais pas pleuré. Mais quand ils sont tous sortis j'ai regardé autour de toi, plein de machines branchées à toi, je ne voulais pas que tu partes et je me suis effondrée. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je ne voulais pas sortir, je voulais que tu reviennes... Tata est entrée dans la salle et m'a portée de force. Je ne voulais pas. Elle me disait « Chut mon coeur c'est fini... ah la la, t'es lourde ! » Elle essayait de me faire rigoler, mais plus aucune émotion pour moi. Je n'avais que dix ans. J'ai crié « Maman ». Je ne voulais pas. Ils t'ont enterrée en Tunisie à côté de grand-père.

Voilà, aujourd'hui j'ai 13 ans et je vais bientôt passer un anniversaire sans toi maman. Je t'aime.

Anonyma
Metz (France)

P.S. À vous qui  lisez, profitez de votre mère tant qu'elle est là, elle vous a porté 9 mois dans son ventre, elle vous aime. Et dites-lui que vous l'aimez avant qu'il ne soit trop tard.

Classé dans : Lettre Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 22 mars 2020

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.