Ma star...

Ma star...

Ma star, comme j'aime t'appeler, voilà cinq mois que tu t'es envolée. C'est très dur. Ton absence est insupportable.     Tu es partie d'un arrêt cardiaque. Tu étais avec tes copains et ils n'ont rien pu faire. C'est tellement injuste de partir si vite quand on est plein de vie, de joie, avec tant de projets.

Ton père, ton frère et ta mamoune ne supportent pas ton absence, ce vide que tu nous a laissés. Où tu es ?... toujours dans dans notre cœur, dans notre pensée ; ton image est constante.

Aide-moi, c'est incroyable, on ne peut croire à ton départ.

Mina
(Martinique)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 4 septembre 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.