Pour toi Benji

Pour toi Benji

Il faisait mille facéties
Le petit ange a bien ri
Il voulait jouer avec lui
Mais sur Terre nul ange ne vit

« Décidément, il me plaît ce petit
Comment s'en faire un ami ? »
Il l'a regardé, lui a souri
Mais que lui a-t-il dit ?
Car depuis Benji l'a suivi

Deux anges aux mille facéties
Un jour se sont souri
Mais sur Terre, nul ange ne vit

Brigitte
Fréjus (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 6 août 2002

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.