Pour Thomas

Pour Thomas

Croire, espérer confusément les choses

Mon mini rosier
Mauve parme il était
Quand je l'ai acheté

Dans le living, tu es entré
Tu l'as regardé sur la table posé
Tu t'es exclamé : « Oh, qu'il est beau ce rosier
Mais je préfère les roses roses... »

Croire, espérer confusément les choses
Dans le jardin, j'ai replanté
Le mini rosier, mauve parme il était

Et toi, Thomas, tu t'en es allé

Laissant une peine si profonde
Et des lendemains si sombres

Croire, espérer confusément les choses

Aujourd'hui, le rosier refleurit
Il sourit à la vie
Il est là magique
Magnifique, féerique
Un peu insolent, comme ton sourire d'adolescent

Ses roses sont roses...

Croire, espérer confusément les choses

Maryse
Pérulwez (Belgique)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 12 mai 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.