Mon grand frère est mort il y a trois jours

Mon grand frère est mort il y a trois jours

Mon grand frère est mort il y a 3 jours, à 46 ans, des suites d’une maladie dégénérative multiviscérale dont il souffrait depuis 20 années, la sarcoïdose.

Cette maladie lui a tout pris. Des années durant, mes proches et moi l’avons vu se diminuer jusqu’à ces 5 dernières années qui ont été une réelle descente aux enfers, entre prises en charges médicales désastreuses, toutes expérimentales à effets secondaires lourds, et le désespoir de mon frère le poussant à des conduites autodestructrices… Pour être honnête, son décès était prévisible, voire souhaitable de son optique, vu la direction que prenait ce simulacre de vie. Mais il n’empêche que je ne m’y attendais pas de si tôt, compte tenu de tout ce qu’il avait déjà traversé de bien pire…

En voyant son corps sans vie je n’y ai pas cru, il semblait simplement endormi. J’ai cette image qui reste figée dans mon esprit… j’ai encore l’impression que je vais le revoir bientôt quand il sortira de l’hôpital comme les autres fois. C’est d’autant plus irréel parce qu’on était habitué à ce qu’il soit fréquemment et longtemps hospitalisé pour des protocoles de soins. Et quand il sortait, il retrouvait sa routine. Ma plus grande peine est de me dire que je pleure sa mort en sachant pertinemment qu’il ne souffre plus, que je suis triste de manière égoïste parce que je ne le verrai plus, que je ne lui ai jamais parlé à cœur ouvert pour dire combien il comptait pour moi. Je pleure de regret de ne pas avoir su me montrer plus prévenante alors que lui se souciait toujours de nous.

Enfin je ne sais pas comment gérer cette douleur, c’est comme si mon cœur s’était littéralement cassé et chaque sanglot me donne l’impression qu’il va lâcher. Et quand je pleure, des larmes coulent mais mon souffle se coupe, ma tête est près d’exploser et j’ai la sensation d’avoir les jambes comme de la mousse. J’ignore si je vais finir par faire sortir cette douleur, si elle s’estompera un jour ou si je vais carrément mourir de chagrin !

Merci à ceux qui m’auront lue jusqu’au bout.

Lino
(France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 5 avril 2020

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.