À mon frère décédé...

À mon frère décédé...

À mon frère décédé le 4-12-1999 à l'âge de 24 ans.

Mon frère,

Dans 3 mois ça va faire 5 ans que tu es parti...
Que tu n'es plus à mes côtés, 5 ans sans plus se disputer !
Quand tu es parti, je n'avais que 10 ans je ne pouvais pas encore très bien comprendre ce qui venait de t'arriver !
Ce que je voyais autour de moi c'était la famille qui pleurait toutes les larmes de leur corps et qui t'appelait sans arrêt ! Je ne comprenais toujours pas...
Est-ce un cauchemar qui dure depuis 5 ans ou juste la réalité ?
Aujourd'hui je ne comprends toujours pas ce qui t'ai arrivé !
Est-ce que je vais vraiment comprendre un jour ? Je n'en sais rien !
Moi si il y a vraiment quelque chose où je n' y comprends rien c'est bien à la mort !
Mon frère, je me dis que tu n'as jamais existé, et quand je vois cette belle photo de toi, j'ai envie de pleurer... Je me dis que peut-être tu as vraiment existé mais moi je m'en souviens plus !

Papa avait acheté beaucoup de choses pour fêter la nouvelle année (pour l' an 2000), mais nous l'avons passée à pleurer et à essayer de se réconforter. C'est une chose très difficile malgré que toute la famille venait chaque jour à la maison nous réconforter !!!
Il a fallu quand même 3 ans avant de pouvoir commencer à sortir, mais juste pour faire une visite à des gens !
Tu sais quand j'étais petite on se chamaillait beaucoup ; malgré ça, je t'aimais énormément, plus que tout au monde, même si je ne te l'avais jamais dit. Et je sais que tu m'aimais beaucoup !
J'ai trouvé une photo quand j' avais +/- 4ans c'était le jour de ton anniversaire et j'étais dans tes bras et on se serrait très très fort, et si je regarde cette photo j' ai envie de pleurer !

J'aurais tant envie que tu sois là à mes côtés ! Si seulement tu pouvais revenir j'aurais tant de choses à te dire !
Mais les premier mots qui me viendraient à la bouche c'est « Je t'aime, mon frère ! »

Tu seras à jamais dans mon cœur pour la vie et sache que je t'aime avec l'âme et non avec le cœur, car un jour mon cœur arrêtera de battre, tandis que l'âme dure une éternité...

À mon frère,
Ta petite sœur chérie !

Amélie
Charleroi (Belgique)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 9 septembre 2004

Commentaires (57)

Bonjour Amélie

Je viens de perdre mon petit frère que j'aime beaucoup. C’était le fils unique de la famille, l'adorable frère.

safaa, 2 septembre 2016

Bonjour je m'appelle Élise, j'ai 12 ans, j'ai perdu mon frère qui n'avait que 26 ans d'une tumeur au cerveau dont il souffrait depuis plus de 5 ans mais il ne ressentait aucune douleur, mais tout le monde avait déjà remarqué sa perte de poids si rapide. Il perdait la mémoire mais il était toujours aimable avec tous. Même lorsqu'il n'avait aucun moyen, il réussissait toujours à satisfaire tout le monde et il n'avait aucun ennemi. Il aimait tellement sa famille et je l'aime tellement.. Où qu'il soit je ne l'oublierai jamais, je pleure tout le temps, il était toujours là pour moi, c'est un ange, je l'aime tant je ne peux pas accepter qu'il soit parti.....
Il a dû être opéré : l'opération s'est très bien passée... Il a été ensuite placé dans la salle de réveil mais il ne s'est jamais réveillé. Je souffre tellement mais je suis une petite fille très timide et je ne sais pas à qui me confier... Je t'aime mon frère chéri je t'oublierai jamais.

Elise, 4 décembre 2016

Voici maintenant 2 mois et 21 jours que j'ai perdu mon grand frère dans un accident de la route. Je n'ai pas pu lui dire au revoir car ma famille ne voulait pas que je le voie mort ....
J'aurais juste aimé le revoir une dernière fois car j'ai toujours le sentiment qu'il va revenir le soir comme tous les soirs et que tout ça soit un mauvais rêve.

Andreaaa, 1 août 2017

J’ai perdu mon frère suite à un accident de moto, il avait 24 ans et il n’avait encore rien vu... Je n’ai toujours pas fait le deuil de mon frère, j’ai toujours aussi mal quand je pense à lui. C’est vraiment la pire douleur que j’ai pu ressentir, il me manque énormément.

Miryam, 14 décembre 2017

Aujourd'hui ça fait un an que j'ai perdu mon frère, le 2 janvier 2017. Il nous a quittés suite à un accident de voiture, il avait seulement 19 ans.
Je n'y crois toujours pas, et je ne crois pas non plus au deuil, je ferai jamais le deuil de mon frère.
Je souffre énormément. J'ai 18 ans et du coup maintenant c'est moi l'aînée de la famille, je me dois de protéger mes parents et mon petit frère et ma petite sœur, même si c'est super dur parfois, fin surtout mon corps qui commence à le montrer mais bon.
Je ne sais plus quoi faire... Même quand je sors avec mes amis, qui sont aussi les amis à mon frère, je me noie dans l'alcool et je passe la fin de ma soirée en train de pleurer, et personne ne comprend, tout le monde me dit de rester forte et de pas penser à ça. Mais vous qui vivez ça vous savez que rester forte n'est que des mots dans le vocabulaire, et de pas penser à ça, ça donne envie de rire car on passe nos journées et nuits à y penser. Chaque fait et geste, rien que de rentrer chez nos parents, là où on a vécu notre enfance avec lui. Je suis dépassée... Je suis perdue et tellement triste. Je suis de tout cœur avec vous tous (tes)

Luna, 2 janvier 2018

Bonsoir Luna,
Moi aussi j’ai perdu mon frère en août 2013, d’un accident de voiture alors qu’il était parti en vacances. Je n’ai pas pu le voir pour dire au revoir à cause de la distance et j’ai toujours l’impression qu’il est vivant car je ne l’ai pas vu mort. Et il est mort une semaine avant ses 27 ans. Cela fait 4 ans et quelques mois et c’est toujours aussi dur, mais c’est la vie, on doit vivre. L’alcool n’est pas la bonne solution, essaye de penser à autre chose, vis ta vie pour vous deux, sois forte ; moi je le suis. Courage.

Elle35, 8 janvier 2018

Bonsoir, j'ai perdu également mon frère, il avait 2 ans et moi 8 ans. Il est décédé d'un cancer. J'ai peu de souvenirs mais j'ai beaucoup de mal à m'en remettre. Aujourd'hui j'ai 33 ans et j'ai beaucoup de mal à construire ma vie. La peur me hante chaque jour, je suis une personne instable. Cette tragédie vécue jeune m'a complètement déstabilisé et j'ai encore aujourd'hui beaucoup de mal à en parler avec la famille parce que j'ai vu la famille trop souffrir. Il me manque chaque jour, j'aimerais le voir, discuter avec lui et je me demande quelle vie il aurait aujourd'hui. J'ai terriblement mal. Je l'aime.

Vincent, 15 janvier 2018

Bonsoir,
Comme vous tous malheureusement j'ai perdu mon frère, à l'âge de 39 ans, le 23 mars 2016. J'en souffre énormément, je n'arrive pas à faire mon deuil. Tous autour de moi me reprochent d'en parler et d'y penser comme si c'était hier (de temps en temps j'essaye d'en parler). Je me sens incomprise et seule, vraiment seule. Alors quand je vous lis, je me retrouve un peu dans vos peines car tous avons un gouffre au fond de nous...

Audrey , 25 janvier 2018

Cela fait un an demain que j'ai perdu mon petit frère de 32 ans. Il est mort brusquement sans être malade, il avait la vie devant lui. On était tous les deux très fusionnels et avions beaucoup de projets en commun. J'avais du mal à accepter sa mort, je me posais et me pose encore plein de questions aujourd'hui sur ce qui s'est réellement passé. Mais malheureusement je n’aurai pas de réponses à mes questions. J'ai fait difficilement mon deuil, et c'est grâce à mon entourage et mes amis pour me donner le courage. C'était très douloureux pour ma famille et moi de vivre ce chagrin depuis ce temps. Mais j'accepte malgré sa disparition car je suis quelqu'un de croyant et cela où je réalise que la mort fait partie de la vie. Elle est inéluctable. Mais je souffre toujours jusqu’à aujourd'hui.

Mouhaza, 22 février 2018

Voilà, j'ai perdu mon frère le 2 novembre 2017 d'un cancer. Je me sens si seule depuis qu'il n'est plus là. Tout s'est passé si vite. Il avait 32 ans. En 4 mois tout a basculé. Il me manque tellement, je n'arrive pas à croire. Je me pose beaucoup de questions... pourquoi tout cela? La vie et injuste... Tout ce que je peux dire : je t'aime mon frère, jamais je ne t'oublierai...

linda, 18 mars 2018

Le 5 avril, cela fera 8 mois que mon petit frère de 30 ans a eu son accident. Cette nuit-là, allongé sur la route, les pompiers le massaient... je suis arrivée en courant. Un pompier m’a attrapée et m’a dit : « Ça fait 50 minutes qu'on essaie de le ramener, c'est pas bon. » Au bout d'une heure trente-sept, le médecin urgentiste est venu me voir et m’a dit : « J’en suis désolé. » À ce moment-là, une partie de moi est partie avec lui. Les gens me disent que le temps apaise la blessure mais quand cela arrive, le temps se révèle être notre plus gros fardeau. Les premiers temps, il y a la famille et les amis qui sont présents, mais très vite le cours de leur vie reprend, ce qui est bien pour eux, mais je les envie... Ma vie s’est arrêtée le 5 août 2017 à 2 h sur une route départementale en ligne droite où rien n’aurait laissé présager que ce drame pourrait s’y produire. Les photos, les vidéos, les objets qui lui appartiennent sont tellement précieux mais aussi très destructeurs parce que plus rien n’évoluera dans le temps. Pour le reste de ma vie, je regarderai mon frère figé à l’âge de ses 30 ans...

Carole , 31 mars 2018

Bonjour, moi j'ai perdu mon frère aussi d'un accident de moto, ça fera 6 ans le 13 avril. Je trouve ça toujours difficile car nous étions liés tous les deux. C'est un combat tous les jours mais c'est ça la vie. Malgré la douleur de son départ, j'ai appris beaucoup de choses et compris surtout. Je continue ma vie comme s'il était avec moi et profite au maximum car c'est exactement ce qu'il veut. Il est encore plus présent que jamais alors je vous dirais de faire la même chose, de profiter pour eux. Bon courage à tous.

Diana mathieu, 5 avril 2018

Le 4 mars 2018, mon frère Bertrand s'est éteint à l'âge de 39 ans à la suite d'un infarctus du myocarde après 3 semaines de cauchemar en réanimation. Il a laissé mes 2 petites nièces de 13 et 5 ans. Bertrand c'est mon amour de frère, mon filleul. Ma douleur est tellement grande qu'il y a des jours j'ai envie moi aussi d'aller le rejoindre. Mais il ne serait pas d'accord, mes nièces, ma famille a besoin de moi. Je t'aime Bertrand mon frère.

POTA, 19 avril 2018

Le 4 mai 1985, notre petit frère, le dernier de la fratrie, est décédé des suites d’un accident de moto, il allait avoir 17 ans. Il me semble parfois que c’était hier. 4 mai 1985, jour de l’éternel matin. Depuis nous avons continué de construire nos vies.
« Le temps sait parait-il combattre la douleur, effacer les chagrins et tisser la dentelle, mais il reste en notre âme l’âcreté d’un malheur, cette blessure amère, une épine mortelle ».

Cathy, 27 avril 2018

J'ai malheureusement perdu mon frère le 2 décembre 2017 suite à un accident de voiture. Ils étaient 4 à l'intérieur, c'est le seul qui est décédé. Je m'en veux tellement qu'il ne soit plus là. J'habite en Polynésie Française, lui en Bretagne. On ne se voyait pratiquement jamais, voire tous les 4 ans, on se voyait juste 1 mois. La vie est tellement injuste parfois... Lorsque j'ai appris qu'il était parti, j'étais dans ma chambre, on ma averti par message sur Facebook. C'est un membre de ma famille. À ce moment-là, j'ai pas vite réalisé... c'est lorsque je l'ai vu sur le lit d'hôpital, tout beau, allongé, inconscient... c'est bel et bien à ce moment-là que je me suis rendu compte que j'ai perdu mon seul et unique frère avec qui j'ai partagé des fous rires, et j'en passe. Il me manque tellement! Mon seul regret dans la vie c'est de ne pas lui avoir dit que je l'aimais et qu'il m'était indispensable. Mon frère, sache que mon côté saigne... je m'en veux car j'aurais aimé que ça soit moi qui meure à ta place. Ça va faire exactement 4 mois que tu es parti et je souffre toujours autant. Tu me manques mon héros ❤
Repose en paix.
Adrien ❤ 01.03.1996 + 02.12.2017

Teamo Arii , 1 mai 2018

J'ai perdu mon frère d'un accident de tricycle, le 8 novembre, 4 ans maintenant. C'est une énorme douleur, même quand j'ai perdu ma grand-mère l'été dernier, ce n'était pas la même douleur...
Mon frère n'avait que 28 ans, il a laissé un petit garçon de 2 ans et demi... C'était si dur que j'ai pleuré sans cesse... La seule chose qui m'a aidée à faire mon deuil, c’était mon voyage à La Mecque pour Omrah. Après, Dieu m'a donné une fille et ça m'a beaucoup aidé. J'ai pleuré quand j'étais enceinte, j'ai pleuré quand j'ai accouché, mais avec le temps, c'était de moins en moins...
Parfois je me demande s'il a vraiment vécu un jour, s'il n'existait que dans mes rêves...
Il me manque énormément, nous étions deux, il était l'aîné... Maintenant je suis toute seule, et je me sens brisée, une partie de moi est perdu pour toujours.
Nizar - 03/06/1986 - 08/11/2014

Sara, 26 mai 2018

J'ai perdu mon petit frère, il avait 35 ans, ma peine est immense. Après un mois et demi de coma, il est parti le 16 décembre 2017. On est restés avec lui chaque jour, proposant de donner notre sang, un organe, pour le sauver. De ne rien avoir pu faire me torture. Il aimait tant la vie et ses trois enfants. Mes parents sont terrassés par la douleur et je suis forte devant eux, mais mon cœur saigne et je n'ai plus goût à rien. Vos messages me font me sentir moins seule dans ma douleur. Je ne suis que sa sœur mais on s'aimait tant. Merci et bon courage à tous.

Ruggiu, 25 juin 2018

Mon Bertrand, cela fait déjà 4 mois que tu nous as quittés brutalement. J'attends, encore, certains jours le moment où tu passeras la porte de notre portail dans ta petite voiture... Mais cela n'arrivera plus jamais, je ne verrai plus ton grand sourire, je n'entendrai plus tes blagues... Maman est anéantie par la douleur, notre vie a basculé dans un véritable cauchemar.
Au-delà de cela, mon frère, j'espère que tu as trouvé la lumière et la paix que tu n'as pas su trouver sur cette terre. Je tenais à te le dire, à te l'écrire, tu seras toujours mon petit frère, mon filleul adoré, je ne t'oublierai jamais jusqu'au jour où je te rejoindrai enfin.
Je t'aime.

Catherine, 6 juillet 2018

Ahmed, ça fait 11 mois que tu es parti, tu me manques, mon grand frère, mon modèle, celui qui m'a tout appris, ton sourire, ta joie, ton honnêteté... Je t'aime mon frère tu me manques, comment quelqu'un d'aussi vivant que toi peut être parti... pour moi tu es toujours vivant... la veille on a discuté j'étais loin d'imaginer que le lendemain tu nous quitterais. Nos éclats de rire me manquent, nos fausses prises de tête aussi me manquent... tellement vrai pour ce monde. Je t'aime je t'aime... tu me manques Ahmed. Merci pour tout ce que tu nous as donné, ta sagesse, la justice...

Ayoub, 28 juillet 2018

Mon frère,
2018 était pas notre plus belle année. Tu laisses un vide énorme dans nos cœurs. Tu étais bien trop jeune pour partir. Foutue maladie. Si tu savais à quel point tu me manques. Ma vie sans toi ne sera plus jamais la même.
Je pense à toi frérot, repose-toi en paix, à présent tu ne souffres plus.
Je t'aime de tout mon cœur.
Ta soeurette

Stellina, 16 août 2018

Mon frère bien aimé,
Demain cela fera 6 mois que tu nous as quittés, mon seul et unique frère, dans un terrible et tragique accident de voiture. Tu aurais eu 24 ans cette année. Le pire, c'est que tu n’étais que passager et le chauffeur n'a rien eu. Ça me tue.
Tu me manques terriblement mon frère. La douleur de perdre un être cher est tellement forte que seul le Seigneur a pu apaiser mon cœur brisé. Je te pleure chaque jour que Dieu fait mais je me dis que où tu es tu as une vie meilleure qu'ici bas.
Je t'aime et je ne t'oublierai jamais mon binôme.
Toujours côté gauche.

Tany, 26 août 2018

Bonjour, je me joins malheureusement à vous aussi. J'ai perdu mon frère en 1994, il avait 24 ans. Il était militaire de carrière. Il s'est fait tuer en Bosnie lors d'une mission, et demain, c'est son anniversaire, il aurait 47 ans. Il me manque toujours autant. J'étais sa petite sœur, il était toujours là pour moi. Croyez-moi, plus les années passent, plus sa voix me manque. C'est très difficile.

Caro, 27 août 2018

Bonjour à tous,
J'ai perdu mon frère il y a quelques jours. Brutalement d'une mort subite. C'est un réconfort de lire ces messages de personnes qui vivent la même chose. Je me sens un peu moins seule.
Je cherche des mots pour l'enterrement que je ne trouve pas. Je cherche comment continuer à vivre sans mon frère que j'aimais tant et je ne trouve pas. À tous je vous souhaite du courage et je vous adresse mes prières.

Anne-Laure , 3 septembre 2018

Cela fait 3 mois que tu me manques tant... 3 mois depuis lesquels la vie s’est arrêtée. J’aurais tant aimé faire plus sur ces quelques mois où on t’a accompagné dans ce dernier voyage.
Lire vos mots me fait du bien, voir que je ne suis pas la seule à souffrir autant me donne l’impression que d’autres personnes comprennent ma douleur. C’est tellement difficile!
J’espère juste qu’un jour je penserai à lui et je sourirai à nouveau

F, 26 septembre 2018

Ça va faire maintenant 3 mois que mon frère de 24 ans est décédé, percuté par une voiture sur l’autoroute.
Tu me manques, je t’aime mon grand frère. Je veux que tu reviennes. Je pleure tous les jours et je pense à toi tous les jours. Reviens...

Justine.., 8 janvier 2019

Cela fait 2 ans, mon petit frère est décédé dans une accident de moto.
Repose en paix petit frère, ton frère Alou qui prenait soin de toi quand t'étais petit, on jouait beaucoup. Je n'arrive toujours pas à oublier et un jour j'ai lui Vu dans mon frère en prenant dans son bras.

Mamadou, 9 janvier 2019

J'ai perdu mon petit frère le 24 novembre 2018. Il venait d'avoir 48 ans. Il est mort d'un AVC très vite. J'y pense tous les jours. Il me manque tellement. Nous n'étions pas particulièrement proche, mais c'était le seul membre de ma grande famille (j'avais 9 frères et soeurs) à essayer de s'entendre avec chacun de nous. Il faisait toujours l'effort d'aller vers nous. Il nous acceptait tel que nous étions.
Il me manque tellement...

Makhlouf , 14 janvier 2019

2018 a été pour moi la pire année qui soit car elle m’a enlevé l’une des personnes que j’aimais le plus, mon bébé frère! Le 25 septembre 2018 a été pour moi, la pire journée qui puisse exister. Demain, c’est son anniversaire, il aurait eu 22 ans. Et dans 2 jours, ça va faire 4 mois qu’il nous a quittés. J’ai peine à y croire, j’ai l’impression de vivre dans un affreux cauchemar depuis près de 4 mois. J’aimerais tant me réveiller et qu’il soit encore là. Ce jour-là, une partie de moi-même s’est éteinte avec lui… Nous étions comme 2 doigts de la main, inséparables. Nous avions une chimie tellement puissante. Il me manque tellement, c’est épouvantable. Plus rien n’est pareil sans lui…

Alexandra , 23 janvier 2019

J'ai perdu mon petit frère de 8 mois suite à une maladie (la méningite), il aurait bientôt 5 ans. Je n'arrive toujours pas à faire le deuil et me dire qu'il ne soit plus là. Il me manque tellement. Ne plus entendre son rire, ses pleurs, ne plus le voir marcher à quatre pattes dans la maison et ne plus le voir me sourire me rend tellement triste. On était tout le temps à deux, c'était ma fierté et ça le restera. Il aurait eu 5 ans le mois de mars et ça me fait tellement bizarre que chaque année il ne soit pas là, assis à la table pour souffler ces bougies avec nous. Imran mon petit ange, tu me manques, je t'aime plus que tout et t'inquiète on se retrouvera...

Leanah, 31 janvier 2019

Bonjour, j'ai perdu mon frère le 28 novembre 2018, dans un accident de scooter, il n'avait que 28 ans et aurait eu 29 ans le 1er décembre. Depuis ce jour ma vie s'est arrêtée, la vie est tellement injuste, ta présence me manque terriblement. Je pourrai jamais faire le deuil, je pleure tous les jours, cette complicité qu'on avait ensemble, tout ce qu'on a vécu ensemble, je m'en remettrai jamais que tu sois parti. Je t'aime tellement mon frère, tu me manques tellement.

Johan Phelippart, 6 février 2019

J'ai perdu mon frère jumeau le 10 novembre 2018. 21 ans, accident de moto. La vie ne tient qu'à un fil. Il ne se passe pas une seconde sans que je pense à lui, à nous. Il était tout pour moi. Les gens parlent de "deuil" mais je n'y crois pas. Il est parti, il me manque et jamais je m'en remettrai. Ma seule raison de vivre, ma force, c'est mon fils. S'il n'était pas là j'aurais déjà rejoint mon frère pour lui dire comme il m'a manqué. Courage à tout le monde.

Elaura, 7 février 2019

À toi amigo mon grand frère unique.
J'arrive pas à écrire pour exprimer ma douleur. Tu m'as laissée seule et je me pose la question comment je vais continuer à vivre sans toi. Je t'aime amigo aghiles. Ma vie est bouleversée. J'ai perdu mon frère unique, ma force, le 07.03.19
J'arrive pas à croire. Je me réveille la nuit et je vois la maman et mes soeurs souffrantes.

Sofiane, 21 mars 2019

Bonsoir,
Demain 6 août cela fera 13 ans que mon frère n'est plus. J'allais sur mes 16 ans et ça m'a pété à la figure, et depuis 13 ans j'ai une vie instable. Je souffre chaque jour de son absence surtout que mon ange avait toujours la joie de vivre. Encore aujourd'hui je n'ai pas facile de son absence. Je tiens bon mais ça devient dur...
Je t'aime Arnaud

Marine M, 5 août 2019

Bertrand, tu me manques! Depuis des mois on essaie de vivre sans toi, j'ai cette désagréable impression que l'on fait semblant, sans toi tout est si différent. Je t'aime mon frère, je vais mal, mais je t'aime. Là où tu es maintenant aide-moi à tenir bon.

catherine, 19 septembre 2019

Ça va faire 9 ans qu’il est parti. Je me rappelle cette journée toujours fraîche dans ma tête, pourtant je n’avais que 12 ans. Je me rappelle l’avoir vu diriger la prière de l’après-midi, je me rapelle aussi l’entendre se disputer avec ma grande à propos de la douche et je me rapelle aussi clairement m'être disputée à propos de qui doit utiliser l’ordinateur, et malgré cette dispute je l’adorais tellement! Je suis née après lui, donc il y avait une petite rivalité entre nous deux. Je regrette de ne pas m’être vraiment réconciliée avec lui. On s’est endormis, lui sur le tapis, moi sur le fauteuil, bercée par sa présence à coté. C'est la dernière image que j’ai eue de lui... À mon réveil, il n’était plus là. Une heure plus tard, j’apprends qu’il est décédé d’une noyade. La façon dont je l’ai appris a été horrible, c’était comme si on m’avait arraché le cœur. Jusqu’à maintenant, j’essaie de vivre avec ce remord. Je ne saurai jamais ce qu’il a pensé de moi cet après-midi. Jamais.

L, 1 novembre 2019

Bonjour, j'ai perdu mon frère le 17 septembre 2019. Aujourd'hui nous sommes le 26 novembre et je n'arrive pas encore à réaliser. Il avait 37 ans, 3 enfants. Il a mis fin à ses jours suite à la séparation de la maman de ses enfants, ils étaient en couple depuis 19 ans. C'était mon exemple, grâce à lui je pratique le métier de peintre en bâtiment mais il est dur aujourd'hui de rester concentrée sans avoir une pensée pour lui. Je ne parle pas de ma souffrance pour ne pas embêter les gens qui m'entourent mais je souffre horriblement. C'est l'horreur, il me manque tellement, il laisse un énorme vide dans ma vie.

Juvenelle, 26 novembre 2019

Bonsoir, j’ai 21 ans, je viens de perdre mon frère de 23 ans, accident de voiture, il était passager. J’ai passé 13 ans de ma vie à dormir avec jusqu’au jour où on grandit... j’ai fait les 400 coup avec. Nous avions un passé difficile, donc toujours soudés. Maintenant les gens me regardent avec de la peine. J’essaie d’être fort car je suis obligé de l’être mais je voulais juste écrire pour me sentir moins seul.

Romain, 5 janvier 2020

Bonjour,
J'ai 22 ans et j'ai perdu mon frère jumeau le 27/10/19 à 23h10. Nous étions triplés. L'appel de maman ce dimanche soir je ne l'oublierai jamais. "Théo est en train de partir, foncez le voir". Nous n'avons pas réussi à venir à temps malgré tout notre possible et les risques pris pour te dire au revoir ce soir-là. Je m'en veux tellement de ne pas t'avoir accompagné jusqu'au bout comme on se l'était toujours promis "à la vie à la mort". Plus rien ne sera comme avant, les anniversaires à 3, tout. Tu étais si bon est si gentil, le plus doux des frangins. Je t'aime mon frère tu me manques terriblement et tous les jours j'ai ce vide en moi que je ne pourrai jamais combler. Tumeur au cerveau à la ***, tu t'es battu pendant 5 ans sans jamais te plaindre. Ton sourire me hante, ta voix me manque avec ton "Freeero ?!". Puissions-nous nous retrouver un jour, que je te prenne fort dans mes bras, tellement fort... Protège-nous d'en haut avec notre petite sœur.
Je t'aime.

Ludo, 17 janvier 2020

J'ai perdu mon frère jumeau le 18 juin 2019 d'un cancer. Nous étions très proches et fusionnels! Je me sens si seule et incomplète depuis qu'il n'est plus là. Tout s'est passé si vite. Il avait 41 ans. 45 jours et tout a basculé. Il me manque tellement et je me pose tant de questions... La vie et injuste... Tout ce que je peux dire... je t'aime mon frère... Pour toujours et à tout jamais.

Mag Gils, 18 janvier 2020

Cela fera bientôt 3 mois que j'ai perdu mon seul et unique grand frère. Je t'aime, tu me manques terriblement. Repose en paix petit ange.

Jasmin, 22 mars 2020

Salut, j'ai bientôt 22 ans et j'ai perdu mon frère aîné dans un accident de voiture il y a 8 ans. Il venait d'avoir son permis et on est partis sur une route, dans une forêt. Un camion roulait devant nous, il nous a fait une queue de poisson et on a foncé dans le décor. L'airbag ne s'est pas déclenché, il a voulu me protéger et il s'est brisé la nuque. Je ne m'en remets toujours pas, je l'aimais plus que tout.

Aikyô Karehama, 5 avril 2020

J'ai 33 ans cette année. Ça fait 23 ans que j'ai perdu l'unique frère que j'avais. Il en avait 8 et moi 11. Handicapé de naissance il n'a ni marché ni parlé jusqu'à sa mort. Petite, des fois je me mettais en colère contre lui car j'avais envie d'aller jouer avec mes amies mais à la place il fallait que je reste avec lui pour le garder. Je pense beaucoup à lui dernièrement. Il aurait eu 30 ans cette année. Quel homme! Je voudrais avoir une chance de lui parler et lui dire que je l'aime de tout mon cœur et que je suis désolée de m'être fâchée dans le temps car il est mon frère et il est plus important que les amies et les jeux. Je veux juste savoir si là où il se trouve il marche, il parle et on le traite bien? Je t'aime Sylvain!

Aimee Mananga, 9 avril 2020

Ta petite sœur te pleure tant depuis ton départ il y a un mois. Je me suis engagée de vaincre ta tumeur mais je n'ai pas réussi.
Repose en paix mon tendre frère.

Linda, 12 avril 2020

Aujourd'hui, il aurait pu avoir 36 ans (17 avril 1984). Il est mort suite à une maladie de courte durée. Déjà 20 ans de disparition... il nous manque terriblement.
Surtout à grand-frère papy, tu lui manques plus encore, son fils aîné porte le nom complet "Hervé Coco Eanga Badjango troisième du nom". Chacun de nous t'aime énormément et on a toujours une pensée affectueuse pour toi où que tu sois.

ELMONDO, 16 avril 2020

Je viens d'apprendre la mort brutale de mon frère, de 2 ans mon aîné. Il allait avoir 54 ans le 24 août. Je n'arrive toujours pas à réaliser que je ne le reverrai plus. J'espère que là-haut auprès de mon père , décédé le 15 décembre 2018, il aura trouvé son chemin et une paix intérieure.
Merci pour vos témoignages, ça me fait beaucoup de bien.

MARIE-CLAUDE GERVAIS, 20 mai 2020

Bonjour,
Je n’aurais jamais pensé un jour écrire un message ici mais malheureusement mon grand frère est décédé le 30 mai 2020 (il y a donc 8 jours). C’est insoutenable cette douleur que je ressens depuis cette horrible annonce. Il est décédé dans un accident de voiture en rentrant d’une soirée à seulement 24 ans! Notre relation était unique et si belle! C’était la seule personne à qui je pouvais me confier entièrement. Quand j’imaginais mon futur il y était là, à la remise de mon diplôme d’infirmière, à mon mariage, lors de la naissance de mes enfants... et je devais être là pour ses projets aussi. Comment faire à 20 ans pour apprendre à vivre sans la personne que j’aimais le plus au monde? Je sais qu’il est là avec moi dans mon cœur mais ça me suffit pas, j’ai besoin de sentir son odeur, d’entendre sa voix, de le voir sourire et d’entendre son rire... son si beau rire!
Tout le monde me dit d’être forte mais c’était lui ma force! Je ne sais plus comment vivre maintenant qu’il est parti...
De voir tous les messages, ça m’a attristée de voir que beaucoup ont perdu autant que moi, mais d’un côté ça fait du bien d’être comprise et de savoir que des gens ressentent la même chose que moi.
Courage à tous et à toutes.
Une sœur inconsolable.

Bonnassieux Clara, 7 juin 2020

Bonjour,
J’ai perdu mon petit frère de 20 ans le 16 avril 2020, d’un accident de voiture si brutal...
Depuis ce jour je n’arrive pas à avancer. J’ai besoin de mon frère même si je sais que quelque part il est présent. On était si proches, si fusionnels. Je me sens seule depuis qu’il n’est plus là.
J’ai une grande sœur de 25 ans, seulement on ne s’entend pas aussi bien que je m’entendais avec mon petit frère.
Si je pouvais lui parler rien qu’une fois me ferait du bien...
Courage à toutes les filles qui sont dans la même situation que moi.

Maeva , 11 juillet 2020

Mon frère de 24 ans est décédé ce samedi 22 août 2020... un cancer de la moelle osseuse... un an de maladie et de souffrance. Je suis si malheureuse, c'est si douloureux sans lui. C'est son anniversaire demain, il aurait eu 25 ans. J'essaie d'avancer mais c'est si difficile. Bon courage à tout ceux qui vivent ça, c'est si dur.

Audrey Sejalon, 7 novembre 2020

Mon grand frère est décédé le 03/12/2018, il avait 22 ans. Je crois qu'il est encore là. Il me manque terriblement. On était beaucoup proches tous les deux. Il n'aura pas connu ses nièces, tous les jours elles me disent "pourquoi tu pleure maman?", je leur répond que c'est tonton qui est parti au ciel, alors le soir elles regardent les étoiles et disent "bonne nuit tonton".

montelle, 2 décembre 2020

Moi aussi comme vous cela fait un an exactement depuis le décès de mon frère. À l'âge de 34 ans. Il été un frère très gentil, très serviable. Hélas il a été tué par un monstre humain.

Mina, 31 décembre 2020

J'ai perdu mon frère Pierre le 7 août 2020. Il roulait en moto et on lui a coupé la route. Nous étions très proches. Deux jours avant il mangeait chez nous. Depuis je n'arrive toujours pas à réaliser que je ne le reverrai plus. Il me manque tellement. Je t'aime tellement fort Pierre.

Martine Kohli, 3 janvier 2021

Le deuil n'est pas une maladie. Aussi, aucun traitement ne peut guérir de cette odieuse situation. Les années ne changent rien, la douleur reste la même, toujours aussi récurrente. Le vide n'est jamais comblé à tout ils demeurent près de moi.

Bernard , 31 janvier 2021

J’ai aussi perdu mon frère de la Covid le 5 mai 2020. Il n’avait que 57 ans et il devait être grand-père. Perdre un frère est une horrible douleur. Il me manque tellement. C’était un frère irréprochable, affectueux et plein d’humour. Que la vie est cruelle. La vie ne sera plus comme avant. On vit avec une lourde absence.
Je ne t’oublierai jamais.

Ferri, 8 février 2021

Comme vous tous, moi aussi j'ai perdu mon petit frère. Il est décédé à l'âge de 30 ans, le 30 mars 2020, d'un arrêt cardiaque. Demain ça fera 1 an, et j'ai toujours ces question en tête : pourquoi lui, pourquoi un arrêt cardiaque alors qu'il était sportif, faisait attention à ce qu’il mangeait, ne buvait pas, ne fumait pas, ni drogue, rien! Pourquoi son cœur a lâché alors qu'il faisait son jogging en pleine forêt pendant la première semaine du premier confinement? C'est très difficile de perdre un proche, j'ai du mal encore à accepter de ne plus jamais le revoir, et ça, ça me fait très mal. Bon courage à vous tous, je sais le mal que c’est...

Journot melisande, 29 mars 2021

Mon frère est décédé à l'âge de 30 ans, il s'est suicidé l'année dernière en Août.

Vanessa barbosa, 17 juillet 2021

Je viens de perdre mon frère de 37 ans d'un accident de la route. Fauché par la malchance. Le cauchemar ne fait que commencer mais je jure de profiter de la vie un maximum et de prendre soin de mes proches pour honorer sa mémoire.
La vie est éphémère.

Unknown, 6 août 2021

Je n'arrive pas à dormir et je pense que c'est un cauchemar cette nuit et que je vais me réveiller demain.
Je viens de perdre mon frère du cœur aujourd'hui des suites d'un accident de voiture. Je me sens vide toute vide.

Oceane, 21 septembre 2021

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.