Michaël...

Michaël...

Michaël,     Je t'écris cette lettre pour te demander de m'expliquer ton geste. Je ne comprends pas pourquoi ce samedi 27 juillet 2002, tu as décidé de t'enlever la vie. Tu aimais les armes et elles t'ont tué.

Mon frère s'appelle aussi Michaël et il était ton meilleur copain, ton « frère » si je puis dire. Ton geste a provoqué dans notre famille un immense chagrin. Je ne suis que la sœur de Michaël mais comme lui je t'aimais beaucoup. Ton grand père a beaucoup de peine aussi. Je ne pense pas que tu voulais le et nous faire souffrir, et nous ne pensions pas que ta souffrance était aussi grande.

Michaël je voulais te dire qu'elle n'en valait vraiment pas la peine. Tu nous manques. Tes yeux bleus nous manquent, ton sourire timide ainsi que ton expression favorite « excellent ». J'espère que tu es heureux là-haut avec ta grand-mère et ma petite sœur Caroline. Tu vas laisser un grand vide dans notre vie.

Une amie proche de toi même si lors de ton vivant tu ne l'a remarquée...

Isabelle
Mouscron (Belgique)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 12 août 2002

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.