À ma maman tant aimée

À ma maman tant aimée

À ma maman tant aimée,

Aujourd'hui nous sommes le 2 août, et bientôt cela fera deux ans que tu es partie vers un autre univers. La nuit tu viens dans mes rêves, je te sais présente près de moi. Cela me rassure quelque part, sans doute es tu devenue mon ange gardien. Mais la peine est omniprésente, elle ne s'estompe pas malgré le temps qui passe. Je vis avec, ou du moins je survis.

Ma vie s'est brisée le 27 Septembre 2017. C'est terrible cette absence qui ronge de l'intérieur, ce manque qui m'étouffe à en crever de douleur. Une peine immense, inconsolable, terrible. Rien ne peut atténuer ni exprimer ce que je ressens. Si tu savais combien je suis malheureuse de ne plus t'avoir à mes côtés, de ne plus entendre le son de ta voix, tes rires, ton odeur, te toucher, t'embrasser. J'ai abdiqué, baissé les bras, je continue sans continuer.

Je t'aime profondément et je sais qu'un jour tu seras là pour m'accueillir dans tes bras et me couvrir de bisous. À tout jamais.

Costa
(France)

Classé dans : Lettre Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 2 août 2019

Commentaires (1)

Bonjour Costa,
Je viens de lire votre très jolie lettre pour votre maman. J'ai perdu moi aussi, il y a 7 mois hier, ma maman que j'aimais plus que tout au monde. Aucune douleur n'est plus forte que son absence... Il faut être courageuses pour nos mamans car je suis sûre que nos mamans voudraient qu'on soit heureuses. Moi je ne vis plus, je survis pour mes enfants, mais je vous avoue qu'à travers votre lettre, je vois tout l'amour que vous avez pour votre maman et elle doit être fière de vous. Ma Maman est partie en début d'année et depuis ma vie a basculé.
J'ai écrit moi aussi fin juillet une lettre à ma maman sur ce site. Cela m'a permis d'évacuer et de me dire que je ne suis pas seule dans cette immense détresse. On les retrouvera j'en suis sûre mais là il faut s'accrocher à la vie pour elles car c'est ce qu'elles veulent j'en suis sûre. Je vous souhaite beaucoup de courage et soyez certaine que nos mamans veillent sur nous. Bien cordialement,
Lamberti Christelle

Lamberti, 5 août 2019

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.