Malgré mon âge, je me sens orphelin

Malgré mon âge, je me sens orphelin

En retraite à partir de juillet 2018, j'ai eu la chance de pouvoir accompagner ma maman en fin de vie en allant revivre chez elle à temps plein, aidé par des aides-soignants et aides à domicile. Fils unique, j'avais une relation fusionnelle avec elle et, malgré l'épreuve de la maladie et grâce à la morphine, nous avons passé une période de partage et de confiance totale. Un instant suspendu dans le temps où la parole était très libre et la joie toujours présente. Nous avons pu aussi nous dire au revoir lors de son dernier souffle dans une sérénité totale en juillet 2019. Pour mon papa je n'avais pas pu être aussi présent mais aux moments forts, en 2016, j'avais pu me libérer aussi pour parler et nous redire l'essentiel.

Après cette année rare je suis parti faire le tour du monde jusqu'à la veille du confinement où je rentrais d'Inde en mars 2020! Et là c'est un Voyage dans le deuil que la vie me demande aujourd'hui! Pendant ces dernières années j'étais comme porté par une force et la présence de mes parents et puis là c'est le face à face avec soi-même et le vide total. Ayant bien accompagné ma maman, je pensais ne pas avoir à vivre cette absence cruelle physique et toute la peine et la douleur remontent à la surface! Et je dois avouer que malgré mon âge je me sens vraiment orphelin. Une partie très investie de moi et toute cette vie de complicité est engloutie dans la mort. Pourtant fervent pratiquant du yoga et ayant de fortes convictions métaphysiques et en général ressentant aucune rupture avec les disparus. Ici je passe par toutes les phases dont le désespoir absolu proportionnel à l'intensité du vécu relationnel. La vie me paraît parfois dénuée de sens et la préoccupation des autres très fade par rapport à cette crise existentielle de fond. Je voulais dire que l'âge n'a aucun rapport avec les phases du deuil et qu'il faut accepter les différentes étapes du deuil en accueillant les émotions totalement même si par moment ces vagues de fond font mal, des alternances plus apaisées jalonnent le chemin ! Et on ne peut pas demander aux autres de comprendre, c'est absolument impossible d'entrevoir cette souffrance sans l'avoir vécue soi-même!

Et puis on dit qu'après cette mort à soi-même vient une période de renaissance. Mais malgré cette conviction je suis sincère cela n'épargne pas cette perte de repères! Parfois leurs sourires à leur tour m'accompagnent et parfois ils me manquent! C'est ainsi. Et parfois cette confrontation à la mort nous donne envie de vivre pleinement la vie si précieuse!

Je crains ne pas avoir été bien clair. Peut-être que l'essentiel a été dit. Et l'Amour nous relie malgré toutes ces oppositions! Bon courage à tous, vous lire m'a fait beaucoup de bien!

Dominique, 63 ans
France

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 avril 2021

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.