J'ai longuement hésité à écrire... J'ai perdu mon fils Martin âgé de 29 ans ; suicide par balle...

J'ai longuement hésité à écrire... J'ai perdu mon fils Martin âgé de 29 ans ; suicide par balle...

J'ai longuement hésité à écrire... J'ai perdu mon fils Martin âgé de 29 ans ; suicide par balle ; quelle atrocité ! Mon beau Martin qui nous a quittés en nous laissant un petit mot disant : excusez mon geste, je vous aime tous !

Le 1er août 2007, ça faisait un an déjà qu'il nous a quittés, ce fut la mise en terre de ses cendres et, dans un sens, j'ai fait une « boucle » sur tous ces préparatifs ou démarches durant l'année précédente.

Il me manque tellement, si vous saviez ! J'ai mal au plus profond de mon ventre, de mon cœur. Je me raccroche aussi à tous ces beaux et bons souvenirs que j'ai de lui. Mais le meilleur fut la nuit où, en me réveillant en sursaut, Martin était là près de mon lit... son beau sourire illuminait la chambre... Je me ferme à nouveau les yeux comme pour me demander si je rêvais ou pas... et il avait disparu. Depuis cette nuit, je me plais à me dire ou me convaincre, ou les deux, que Martin est venu me dire à sa manière de ne pas nous en faire... qu'il est bien maintenant... de penser à nous. Ai-je eu raison de penser ainsi ? Je crois que oui !

Je fais partie aussi d'un groupe de soutien avec des personnes vivant un deuil aussi brutal que le suicide ; et ça m'aide énormément.

Il sera toujours en moi... La vie continue avec ses hauts et ses bas !!

Merci à vous pour ce site.

Pierrette
Québec (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 6 septembre 2007

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.