Huit ans déjà, le temps passe vite !

Huit ans déjà, le temps passe vite !

À Angélique     Hello cousine !!!

Huit ans déjà, le temps passe vite !

Elle s'annonçait comme belle cette soirée,
Un premier mai, comme les autres, à s'éclater.
Mais toi, tu en avais décidé autrement,
À cause d'un malheur devenu trop grand...
C'était l'année de tes 20 ans,
L'âge que tu n'as jamais eu

Ce jeudi matin, ce jour férié, ce 1er mai 1997
Le jour s'est levé... mais pas pour toi
Durant la nuit, après avoir fêté le mai avec des amis
Tu n'es pas rentrée, tu as continué ta route... Pour mieux l'achever plus loin.

Huit ans qu'on ne s'est pas vu, huit ans d'absence et de pensées, huit ans de questions, parfois sans réponses...

Le suicide, c'est la force de ceux qui n'en ont plus, l'espoir de ceux qui n'y croient plus, c'est le sublime courage des vaincus...

Quoi de plus vrai !!!
Mais si la vie ne vaut rien, rien ne vaut la vie...!
La mort fait peur, la mort effraie car personne ne sait de quoi il est réellement question ; et toi, tu as "sauté" dans cet inconnu...

Chapeau !
Tout ce que je sais maintenant, c'est que le suicide est l'ultime expression de liberté... mais de savoir qu'on peut choisir sa mort, ça aide à vivre...

Ne pleure pas celle que tu as perdu, mais réjouis-toi de l'avoir connue.

Je t'ai pleurée, comme tous. Mon seul regret sera de ne pas t'avoir connue assez. J'ai des souvenirs de toi, aux cheveux longs, aux cheveux courts, mais voilà tout.

Je crois que personne ne peut imaginer la souffrance que tu as ressentie. Ce soir-là, il paraît évident qu'avant de partir, tu savais déjà que tu n'allais plus revenir. Tes derniers moments avec tes sœurs, ton dernier au revoir à tes parents... tu savais la suite ! Ce doit être une drôle de sensation que je n'aimerais pas connaître. Mais tu en avais décidé ainsi et, semble-t-il, tu ne t'es laissée aucune chance.

Sache aujourd'hui que nous pensons toujours à toi. Je me permets de parler au nom de tous ceux qui t'ont connue, je ne pense pas qu'il soit possible de t'oublier... au cas où, le 1er mai arrive tous les ans pour te rappeler à nos mémoires.

Si tu es aujourd'hui capable de penser ou de ressentir, s'il existe une quelconque survie de l'âme ou de l'esprit, j'espère que tu ne regrettes rien... Je ne suis pas sûre que tout le monde ait compris ton geste, ce dernier geste... mais je pense qu'il faut l'accepter... tu avais tes raisons et ce sont elles qui ont gagné la bataille !

Tes parents ont beaucoup souffert (et souffrent certainement encore beaucoup) surtout que ta maman, en 3 mois, a perdu et son père et sa fille (ça fait beaucoup pour la même personne...) Tes sœurs aussi ont beaucoup souffert... Mélanie, va bientôt être maman pour la seconde fois... mais il lui manquera toujours quelqu'un à ses côtés ! Pour Valentin, son premier petit garçon, elle considère que tu es aussi, quelque part, sa maman... c'est extraordinaire ; elle l'a même emmené au cimetière pour te le "présenter" !... Et Amandine, bout de chou à l'époque, 7 ans, doit beaucoup y réfléchir... sans peut-être tout comprendre.

Beaucoup ont culpabilisé de ne rien avoir vu... Certains s'en veulent encore sûrement aujourd'hui de ne pas t'avoir dit : S'il te vient un jour l'idée de te suicider, ne le fais pas, car si aux yeux du monde tu n'es rien, aux yeux de quelques-uns, tu es le monde entier...

Tout cela, ce ne sont pas des reproches... mais j'avais besoin de l'écrire... Personne n'est coupable ! Tu as fait ton choix...

Sur ce, je vais te laisser...
Peut-être as-tu d'autres choses à faire, qui sait ???!

À tout à l'heure... même si le plus tard sera le mieux !

Laetitia

P.S : Tu as rejoint comme tu l'as dit, un petit bout qui n'est jamais venu au monde puisque la nature en avait décidé autrement... Là-haut (ou ailleurs...!), tu as aussi retrouvé Papy qui lui aussi est parti en cette année 1997, 3 mois avant toi, et comme toi, un jeudi ???

Qu'il sache lui aussi qu'il est toujours dans mes pensées et dans mon cœur !

Pour moi, toujours tu seras
Un souvenir qui ne s'effacera pas...

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 3 mai 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.