Grand-mère...

Grand-mère...

Grand-mère, je viens de boire un thé... J'ai pensé à toi comme chaque fois depuis quelques semaines... Il t'arrivait de m'appeler le week-end pour que je vienne le boire avec toi. Tu me racontais tes sorties, tes projets, tu me montrais les photos de tes arrière-petits-enfants, mes petits cousins... Tu étais tellement contente d'être arrière-grand-mère, tu étais en pleine forme, personne ne s'attendait à ce décès si soudain...     Grand-mère, depuis que tu es partie, j'essaie de te sentir, te voir... je n'y arrive pas... pourquoi ? J'aimerai sentir que tu es là... que tu es proche de moi... Tu me manques, tu nous manques... J'aurais aimé que tu voies un jour ce que je suis devenue... J'espère de tout cœur que de là où tu es tu me vois... et que tu vois Antoine. Nous aurions tellement aimé que sa naissance t'aide à sortir du coma...

Grand-mère, prend soin de grand-père, il est triste... tu lui manques beaucoup...

Grand-mère, nous te l'avons certainement pas assez dit : tu étais une grand-mère formidable ! Et les réunions de famille sont moins gaies depuis ton départ... Nous penserons à toi très très fort le 23 février...

Je t'embrasse fort,

Camille
(France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 13 février 2001

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.