À Élie-Anna

À Élie-Anna

26 décembre 2004
9h09 - 11h55
Attendre un enfant, c'est bien plus que patienter jusqu'à sa naissance. Plus le temps passe, plus on l'imagine : le premier sourire, les premiers mots. On se demande à qui il ressemblera, on s'attend à ce qu'il soit obéissant, du moins les premiers temps.

Attendre un enfant, c'est savoir qu'il est unique , exceptionnel ; mais, c'est aussi s'attendre à ce que sa vie suive un cours normal : naître, grandir, et, un jour, une fois vieux, très vieux, mourir. Il arrive parfois que certains enfants choisissent d'en faire autrement. Élie-Anna était de ceux-là. Même s'il était trop tôt, elle a décidé de naître.

Ni la technologie, ni les meilleurs spécialistes, ni l'insistance de ses parents n'ont pu l'en empêcher. Têtue, rebelle, réfractaire à l'autorité, elle est née le 26 décembre à 9h09. Sa naissance a été difficile, épuisante. Pleine de courage et de ténacité, elle s'est battue. Tout comme elle avait décidé de naître, elle a décidé de vivre, pour un moment du moins.

Dans les bras de ses parents, elle a pris le temps de leur transmettre tout l'amour que seul un enfant peut donner. En toute sérénité, elle a attendu que ses parents soient prêts à la saluer pour s'en aller. Le 26 décembre à 11h55, elle est décédée.

Élie-Anna nous a enseigné que, parfois, ce sont les enfants, si petits soient-ils, qui décident quand et comment naître, vivre et mourir.

Elle, elle a choisi d'être une petite étoile filante. Peu de gens ont assisté à son passage trop rapide mais ceux qui ont eu le bonheur de la connaître resteront à jamais marqués par sa présence. Nous nous souviendrons d'elle comme une petite fille exceptionnelle, rebelle, tenace et courageuse.

Nathalie
Québec (Québec)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 3 février 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.