Le décès d'une mère

Le décès d'une mère

Le décès d’une mère… Le décès de MA mère : maman MIDOU Pauline. Repère de vie essentiel, marque un tournant dans ma vie. Était-ce le temps initialement imparti par le Créateur ? Les événements et circonstances auront-ils anticipé ladite séparation ? La mort à jamais un mystère ! Profitons chaque jour et à jamais de nos proches car nous ne savons ni le jour, ni l'heure.

Mon plus grand réconfort est celui d'avoir redonné à maman tout l'amour qu'elle m'a procuré dès mon plus jeune âge ! D'avoir pris soin d'elle de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma pensée jusqu’à son dernier jour. Je savais que maman partirait un jour, car d'où elle était venue paraissait désormais plus long que où elle partait. À 76 ans sonnés, je savais que vivre la moitié de cet âge n'était presque plus envisageable. Mais toutefois, je me disais qu'elle resterait encore parmi nous vu que ma grand-mère est partie à 84 ans, mon arrière-grand-mère à plus de 90 ans et maman a vu ses arrière-arrière-grands-parents.

Le 7 septembre, après une brève visite de routine à maman comme j'en avais désormais l'habitude toutes les 4 ou 6 semaines, depuis l'avènement de COVID-19, et profitant du système instauré de télétravail qui perdure depuis plus d'un an en attendant l'immunité collective du vaccin, je rentrais tranquillement sur Addis-Abeba en donnant rendez-vous à maman 3 semaines plus tard, notamment en fin octobre, début novembre. L'adage « l’homme propose et Dieu dispose » me rattrapa soudain et, hélas, tout bascula le dimanche 19 septembre avec l'annonce de la disparition de ma nièce Roxie Danielle Everdene NGOMA qui était pleine de vie et qui hélas nous quitta de façon inattendue !

Lorsque ce genre de nouvelle tombe comme un couperet, il faut savoir gérer cela néanmoins pour éviter de faire tomber plus de victimes. Malheureusement, cette triste nouvelle viendra également écourter je pense le séjour de ma mère sur Terre. Chaque perte laisse sa propre trace aussi distinctive et unique que la personne que nous avons perdue. Ce deuil, m’amène à une redéfinition de soi. Que deviendrai-je sans ma mère ? Qui suis-je désormais ? Maman où es-tu ? Toi l’épaule qui essuyait mes larmes, ta voix qui apaisait mes souffrances, tes conseils qui me guidaient telle une boussole. Qui pourra désormais jouer ce rôle dans ma vie ?

Elle était pour moi la meilleure des mères.
Une mère en Or dont le cœur était fait de lumière.

Repose en Paix ma mère, en ma vie tu restes le plus beau thème.
Maman Je t’aime !
Ton amour aujourd’hui encore la joie sème.
Tu as partagé avec moi mes premiers jours.
Je t’ai accompagnée durant tes derniers jours
Mon amour pour Toi Maman est une grande source de vie
La Reine de mon existence s'en est allée

Elle a été pour moi un ciel matriciel protecteur et ce depuis ma naissance. La mort qui t’a emportée ne pourra effacer cette tendresse infinie.

Chancelle

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 30 décembre 2021

Commentaires (1)

Chère Chancelle, que dire de plus que je comprends ta peine, j’aimerais être auprès de toi pour pouvoir te prendre dans mes bras et que tu puisses y pleurer si tu en as besoin. Perdre une maman est tellement souffrant, je me rappelle lorsque j’ai perdu la mienne… Mais c’est d’en parler que tu as besoin, raconter comment elle était merveilleuse cette maman adorée, ces petits riens qui faisaient que ta vie était plus douce, savoir que quelqu’un nous aime au-dessus de tout. Je comprends ta grande tristesse, et je voudrais t’assurer que mon coeur est auprès du tien et te soutient.
Je t’embrasse,
Lise

Lise Simoneau, 5 janvier 2022

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.