L'amour de 52 ans de vie commune est décédé brutalement

L'amour de 52 ans de vie commune est décédé brutalement

Trois mois que mon mari, l'amour de 52 ans de vie commune, est décédé brutalement. Nous étions si fusionnels, ne vivions que l'un pour l'autre. Nous nous suffisions à nous-mêmes et en deux heures je me retrouve seule. Je suis brisée, anéantie, dévastée. Je suis complètement perdue, je pleure, je n'ai plus goût à rien, je refuse son départ. J'ai si mal, il me manque tant.

Je lui parle, j'ai toujours sa photo avec moi. Je fais le vide autour de moi, je reste terrée chez moi, cela me donne l'impression d'être toujours avec lui.

Oh mon Amour tu me manques tant !

J'ai peur, la vie me fait peur, je n'ai qu'une idée en tête: le rejoindre. Je sais que je n'arriverai pas à surmonter cette épreuve, je ne le veux pas. Je ne pensais pas que je pourrais souffrir autant un jour. C'est une douleur qui me ronge, insurmontable. Que ceux qui me disent « sortez, voyez du monde » me laissent tranquille. Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas alors pardonnez-moi de me plaindre.

Jocelyne

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 3 janvier 2021

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.