Il y a 15 mois j'ai perdu l'amour de ma vie subitement

Il y a 15 mois j'ai perdu l'amour de ma vie subitement

Il y a 15 mois j'ai perdu l'amour de ma vie subitement, je me suis réveillée il était décédé à mes côtés. Pierre est mon premier amour, nous étions ensemble depuis 37 ans. Suite à son décès j'ai dû me virer de bord très rapidement, continuer le travail et rester debout car ma mère alors atteinte d'un cancer du poumon avait besoin de moi.

J'ai cessé de travailler 7 mois après le décès de mon mari pour prendre soin de ma mère à temps plein puisque son état s'était gravement détérioré. Les métastases à son cerveau ont fait qu'elle a paralysé graduellement, perdant l'usage de son côté droit entièrement et l'usage de la parole. Bref, dans tous les scénarios que j'avais imaginés, j'étais à des années lumières de cette tournure.

Ma mère de son vivant avait souhaité d'aller en maison de fin de vie quand le moment se présenterait. Mais quand le moment est venu elle voulait rester à la maison. Je m'étais faite à cette idée. J'ai trouvé cela difficile, par chance j'avais le médecin, l'ergothérapeute et les infirmières CLSC qui passaient régulièrement pour me donner des trucs et m'appuyer. J'étais seule pour m'occuper d'elle, changement de couches, sa toilette, changement de draps, pour préparer les repas, pour la nourrir, les tâches ménagères chez moi (j'ai des animaux) et chez elle. Payer les factures, appeler pour l'épicerie. Je profitais de ses siestes pour monter chez moi nettoyer. Elle avait un bouton panique et j'avais une télé-moniteur où je pouvais jeter un œil. Et la neige, la maudite neige qui n'en finissait plus, merci mon cousin Michel et mon oncle Jean-Marie.

Maman est partie le 10 avril. Depuis ce temps je suis vidée, épuisée. J'ai perdu tous mes repères, je ne vois plus le bout. Je me réveille et dès les premiers instants j'ai ce mal être qui me gruge par en dedans, qui me donne le goût de me recoucher. Quand je dors je n'ai pas mal. Je ne sais plus où j'en suis. Je continue de fonctionner chaque jour comme un robot. En effectuant les tâches les plus urgentes du jour et en mettant le reste sur la liste To Do.

Mon mari me manque terriblement, j'ai l'impression de vivre mon deuil maintenant même si ça fait 15 mois qu'il est parti. Mon entourage ne semble pas comprendre... et de mon côté je n'ai pas l'énergie pour m'expliquer. Je vois mon médecin une fois par mois, on essaie de trouver le bon cocktail de médicaments pour que j'aille mieux, mais jusqu'ici... que je dorme mieux au lieu de dormir quelques heures par ci par là et me réveiller en sursaut.

J'y vais un jour à la fois. Je me sens comme si j'étais au bas du mont Everest et que je devais monter.

Marie-Josée

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 août 2022

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.