Enrichir les funérailles d'éléments personnels

S’investir dans l’organisation des funérailles, c’est se donner la possibilité de démontrer son attachement envers l’être cher. Lui dire qu’on est encore là pour lui… jusqu’au tout dernier instant. Plusieurs occasions s’offriront à vous et à vos proches. Des moments privilégiés où vous serez invités à teinter les funérailles par de multiples attentions riches de sens visant à traduire votre affection.

  • Vous jouez d’un instrument de musique? Offrez d’interpréter une pièce qu’il aimait.
  • Vous êtes poète dans l’âme? Laissez parler votre cœur en lui dédiant un poème.
  • Vous êtes doué pour l’audiovisuel? Préparez un montage DVD qui le représente.
  • Vous avez un talent d’orateur? Réservez un espace pour parler de lui.
  • Vous avez un jardin magnifique? Offrez-lui un bouquet des plus belles fleurs qui s’y trouvent.

Mettez à profit les multiples talents que possèdent certains membres de la famille. Permettez à chacun de donner à l’être cher ce qu’il a de mieux, une dernière fois.

Les messages d’adieu

Les derniers mots offerts à l’être cher sont une partie importante de l’adieu. Ils permettent d’exprimer ce qui a compté, ce que nous avons aimé chez la personne décédée et ce qui va nous manquer. Les messages d’adieu peuvent s’intégrer au moment de l’hommage, prendre la forme d’une lettre (ou d’un petit mot) que l’on dépose dans le cercueil ou dans la fosse au moment de la mise en terre. Ils peuvent aussi accompagner le défunt lors de la crémation. Les enfants, quant à eux, opteront fort probablement pour un dessin. Quoi qu’il en soit, il est bon d’offrir une option à ceux qui ressentent le besoin de laisser un message d’adieu.

La fermeture du cercueil

S’il est un geste où s’imprime le caractère inéluctable de la mort, c’est bien celui-ci. Avant de procéder à la fermeture du cercueil, la famille est invitée à déposer des messages et des objets à l’attention du défunt. L’intégration d’un rite personnalisé peut également être proposée, tel le fait d’envelopper le défunt de sa doudou préférée. La fermeture du cercueil est normalement effectuée par le directeur des funérailles, mais un membre de la famille peut aussi y participer. Ce moment solennel, empreint d’émotion, peut être précédé de prières ou de textes lus, ou encore être accompagné d’une musique ou d’un chant.

Souffler une chandelle au moment du grand départ

Dans un rituel d’adieu, il n’est pas rare de voir un proche endeuillé souffler une chandelle, un rituel qui peut sembler anodin, mais qui prend tout son sens quand vient le temps de laisser partir l’être cher. 

Classé dans : La mort et les rituels funéraires Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.