Où disposer des cendres funéraires?

Quand un décès survient, en plus des proches endeuillés, c’est toute une communauté qui est touchée.

Au cimetière ou dans un columbarium

Bien que les visites au cimetière soient moins courantes qu’auparavant, cette pratique permet d’honorer nos disparus dans un endroit qui leur est réservé. Le cimetière, en tant qu’espace collectif, rappelle l’importance de séparer les morts des vivants.

Les columbariums, quant à eux, sont composés d’habitacles où sont déposées des urnes cinéraires ainsi que des photos. Il est possible d’y ajouter des objets personnels, mais il vous faudra vérifier au préalable, car certains endroits ne le permettent pas.

Les columbariums sont situés dans un cimetière ou dans un espace intérieur de l’entreprise funéraire réservé à cet effet. Dans un cas comme dans l’autre, ils offrent un espace de recueillement près des cendres du défunt, et expriment le même souci de respect et de dignité.

Soulignons toutefois que dans un cas comme dans l’autre, l’accès peut être limité par la distance, l’accessibilité des lieux ainsi que les heures d’ouverture. Renseignez-vous sur les modalités ainsi que sur la durée du contrat.

Les cimetières et les columbariums sont des lieux de mémoire et de recueillement pour les générations futures. On peut y retrouver l’histoire d’une communauté et se remémorer la vie des défunts qui la composaient.

Disperser les cendres dans la nature

Dans ses dernières volontés, il arrive que l’être cher ait exprimé le souhait de voir ses cendres dispersées dans un lieu précis. Pour des raisons qui, souvent, font référence à un attachement ou à un symbolisme particulier, la dispersion des cendres revêt alors une dimension riche de sens. Au moment de les disperser, assurez-vous toutefois de vérifier que la direction du vent est appropriée.

Afin de concilier la volonté du défunt et celle des proches qui voudraient conserver des traces du défunt dans un lieu accessible, il est suggéré de ne disperser qu’une petite quantité et de placer le reste des cendres au columbarium ou dans un cimetière.

La mise en terre des cendres sur un terrain privé

Dans un cas où l’être cher était particulièrement attaché à son environnement, on peut souhaiter enterrer les cendres sur un terrain privé. Une telle décision provoque souvent des regrets quand vient le moment de vendre la maison à un étranger. Sans oublier qu’il sera impossible de contrôler l’usage que feront les nouveaux propriétaires de ce qui sera devenu pour les proches un lieu sacré. Pour cette raison, l’usage d’une urne non dégradable pourrait être indiqué. Il est bon de noter aussi que pour plusieurs, le simple fait de planter un arbre à la mémoire du défunt, sans inclure une urne, est à lui seul un geste significatif.

Classé dans : La mort et les rituels funéraires Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.