Mon âme soeur m'a quittée...

Il y a bientôt 2 mois, mon âme sœur m’a quittée de façon subite. Personne n'aurait pu imaginer cette situation... Ayant 28 ans et mon conjoint 31 ans, cette situation s’est produite beaucoup trop tôt, trop subite, sans avertissement, sans prévoir...

Notre relation avait débuté il y a de cela 8 ans. À cette époque, nous étions de simples jeunes adultes ayant simplement envie de festoyer et de vivre à 100 %. Or, notre relation ne s’était pas conclue en relation durable. Il y a de cela un peu plus de 4 ans, nos chemins se sont recroisés. Cette fois fut la bonne.

Depuis les 4 dernières années, une relation unique et merveilleuse s'imposait. Des projets à la tonne (un bébé, bâtir notre première maison, vendre notre maison actuelle, etc.) se bâtissaient... et poufff plus rien.

Mon conjoint était un homme hors du commun, attentionné, intelligent, drôle, passionné, intense, travaillant et j'en passe. Travaillant à l'extérieur, nous avions notre petite routine bien particulière : un petit texto le matin « Bon matin ma blonde, passe une belle journée, je t'aime », « Bon dîner », un appel après son quart de travail et un dernier texto pour souhaiter une bonne nuit. Depuis son départ, je donnerais tout pour revivre ses petites attentions.

C'est un cauchemar à chaque jour. Malheureusement, la vie continue et elle ne permet pas que l'on s'arrête. Heureusement, mon conjoint m'a appris à être forte et courageuse. Et c'est grâce à lui que je suis encore là aujourd'hui. J'ai tellement demandé à la vie de me prendre moi aussi afin d'aller le rejoindre. Non pour apaiser ma douleur mais pour le prendre dans mes bras, sentir son odeur, sentir ses lèvres sur les miennes, entendre son rire, entendre ses drôles d'histoires... Je l'aimais d'un amour inconditionnel et rien ni personne ne pourra changer cet amour unique que je porte pour lui.

Je poursuis nos objectifs communs (dans la mesure du possible) et garde la tête froide autant que possible puisque je sais pertinemment qu'il n'a pas voulu son décès et que son seul souhait serait que je sois bien. Donc, jour après jour je me bats contre la vie afin de garder la tête hors de l'eau et focuser sur nos objectifs. Je le fais pour lui, pour nous.

Il sera jusqu'à ma mort mon seul et unique amour, mon guerrier, ma moitié. Aujourd'hui, j'apprends à vivre avec cette partie de moi qui est désormais absente physiquement mais qui restera à jamais mon plus beau souvenir, ma plus belle expérience...

Pouliche
Sherbrooke (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 5 avril 2018

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.