Ma jolie maman est partie

Ma jolie maman est partie il y a 5 semaines, tout est différent maintenant et je m'accroche à mes 2 loulous qui ont besoin de moi.
Le réconfort je le trouve sur les forums, ma force je la trouve grâce à elle.

Elle était si belle, même malade, même sur ce lit où elle s'est éteinte, même dans son cercueil. Je l'aime tellement, tous les jours peur de la perdre tellement elle m'est précieuse.

Très dur de perdre ses 2 parents qu'on adore avant ses 40 ans et ça ne m'intéresse pas ceux qui me disent que c'est le fonctionnement de la vie, ils ne sont pas à ma place. Injustice et je dois travailler sur la grande colère intérieure qui est en moi.

Des petits enfants non connus et pas assez connus... Un manque indéfinissable et irremplaçable. 2 parents, 3 cancers et une grande peur de disparaître à mon tour et de laisser mes enfants. Je me dis que mes 2 parents se sont retrouvés et qu'ils nous regardent vivre.
Je veux qu'ils soient fiers de moi.

Aujourd'hui je suis seule mais je me sens forte et je me sers de tout ce qu'ils m'ont apporté, toutes ces magnifiques valeurs, toute cette force malgré ces épreuves très difficiles à vivre, trouver la force d'avancer pour leur ressembler car je les aime du plus profond de mon coeur, ils seront toujours présents en moi et mes enfants les connaîtront à travers les récits que je leur fais.

Nelly

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 13 avril 2018

Commentaires (2)

Nelly,
Votre lettre est magnifique et c’est tellement vrai ce que vous ressentez. J’ai perdu ma maman il y a presque 3 mois et, comme vous, c’est affreux de se sentir orpheline et de ne plus avoir de parents. Je me sens terriblement seule, alors que j’ai un travail et deux grandes filles. Mon chagrin semble de plus en plus fort de jour en jour. Je suis incapable de demander à mes enfants comment ils vont, incapable de regarder une photo ou de me souvenir d’elle sans m’écrouler. Oui, les gens ne sont pas intéressés par notre chagrin. Ils ne vivent pas ces instants douloureux. Demain, c’est la Fête des mères et je me revois il y a un an à Giverny pour fêter cette belle journée. Je n’ose pas dire que je ne veux pas que l’on me souhaite la Fête des mères, que je veux juste que l’on me laisse seule avec mon chagrin et mes souvenirs. C’est la première fois que je vais sur un forum. C’est bizarre de se voir écrire ces mots. Le vide est immense et la douleur indescriptible. Je vous souhaite beaucoup de courage.
Christelle

Christelle , 26 mai 2018

Bonjour, j'ai perdu 3 personnes très proches de moi en peu de temps. Mon conjoint, 43 ans de mariage, mon père et après ma mère. J'ai le cœur rempli de peine parce qu'ils me manquent. Je ne peux expliquer avec des mots tout le vide des manques qu'ils ont laissés en moi depuis leur départ. Des souvenirs, quand ce n'est pas un c'est l'autre qui monte en moi. Des fois, la douleur est si intense que je n'ai que le goût de hurler ma souffrance. Je me dis que je vais capoter mais je continue avec cette immense douleur qui me suit partout. Je n'en parle plus car plusieurs ne comprennent pas alors j'écris, cela m'aide. J'avoue que je trouve cela difficile mais pour moi c'est normal. Je me sens tellement seule. J'étais vraiment très proche d'eux. Mon vide est très grand. Je ne veux pas le remplir de n'importe quoi. Désolé je me sens négative. Bonne soirée.

Sylvie, 29 juin 2018

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.