Comme j'aimerais qu'il soit encore là!

Comme j'aimerais qu'il soit encore là!

Moi, je m'ennuie de mon père, c'est un homme qui n'a pas vraiment connu son père, vu qu'Il est décédé alors qu'il n'avait que 2 ans. Sa mère, avec 11 enfants, s'est remariée et ce beau-père n'a pas voulu garder tous ses enfants et la plupart on été placés surtout dans une endroit sous le règne de Duplessis. Mon père a été maltraité, mal nourri, et c'est sa sœur Laurette qui est allée le chercher. Il a été très choyé par cette sœur et à l'âge de 32 ans, il a rencontré ma mère qu'il a épousée.

Et comme souvent cela arrive, quand on n'a pas eu d'amour dans sa petite-enfance, on ne peut pas en donner. Exception, mon père s'était sûrement dit "moi, je vais aimer mes enfants" (nous sommes 6 enfants). On a eu tellement d'amour de sa part! Il nous disait souvent qu'il nous aimait et a rendu ma mère heureuse et comblée. Il est décédé à l'âge de 80 ans, il y a 25 ans, et chaque jour je pense à lui. Il était toujours joyeux, nous racontait des histoires l'une après l'autre, était aimable avec tout le monde et, le plus grand bonheur, il nous a donné de l'amour à profusion. Comme j'aimerais qu'il soit encore là, il était le pilier de la famille. Non pas que ma mère n'était pas aimable, elle avait le rôle d'être plus autoritaire, moins aimante et plus centrée sur sa petite personne.

Voilà ce que je voulais vous dire de mon papa que j'aimerai toute ma vie et qui était aimé de tout le monde. Merci de me lire, cela m'a fait un grand bien de vous parler de lui.

Salut papa !

France
(Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 9 mai 2019

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.