Il avait tout pour lui

Il avait tout pour lui

Il y a 6 mois, ma fille de 28 ans a téléphoné à sa sœur de 20 ans. J’étais à côté d’elle et j’ai compris que ce qu’elle entendait était grave, elle s’est levée et a dit : « Papa, ça va pas te plaire » et, en éclatant en sanglots, elle a ajouté : « Darren est mort ! » Quoi ai-je hurlé… Il s’est suicidé.

À ce moment-là, c’est l’anéantissement. Rien n’est comparable à la violence de ces instants… L’être que j’aimais le plus sur terre, jamais plus je le verrais, jamais plus je le toucherai, jamais plus je ne l’entendrai… Il avait 25 ans et n’avait pas du tout envie de mourir, mais la vie donne beaucoup à certains et peu à d’autres, si ce n’est du malheur.

Je passe tous les moments et démarches éprouvants.

Il avait tout pour lui : grand, beau, intelligent, il finissait ses études, avait un travail et tout a basculé le jour où il a décidé de faire raboter une petite bosse sur son nez, une bosse pratiquement imaginaire, mais sans rien dire à personne, il a fait une erreur mortelle. Pourtant il n’a rien fait de mal et c’était un garçon extraordinaire. Alors pourquoi ? La raison est l’incompétence d’un pseudo chirurgien esthétique ophtalmologue qui a raté l’intervention et qui a provoqué des effets secondaires qui ont amené mon fils à arrêter ses études (il restait deux mois), arrêter son travail, arrêter le sport, bref, à arrêter de vivre. Et cela lui avait coûté 3000 €…

Ce chirurgien niçois n’a rien voulu entendre et il fallait repayer pour qu’il daigne réopérer. Autre chirurgien pour une autre opération, et pas d’amélioration. Il est même allé à Paris, voir un grand ponte qui lui a promis monts et merveilles en lui demandant très cher.

Tout cet argent, ce n’est certainement pas une banque qui le lui aurait prêté et pourtant cela lui aurait sauvé la vie car il est allé le demander à des gens qui, au bout d’un mois, vous demandent le double en intérêts puis qui menacent de mort votre famille et finalement qui vous assassinent pour quelques milliers d’euros… Ce que je ne sais pas, c’est si on l’a « suicidé » ou s’il l’a fait lui-même. D’après sa sœur, il aurait accepté son sort et se serait sacrifié pour sauver sa famille.

Mais dans quel monde on vit ? Aucune enquête, personne n’est responsable. Pourtant mon fils est mort, il est dans une urne dans un sombre caveau, dans un cimetière devant lequel je suis si souvent passé et je n’aurais jamais imaginé y savoir mon fils.

Jamais je ne m’en remettrai, plus jamais je n’irai bien. Je suis en colère, en colère, en colère. Qui va lui rendre justice? Qui lui a volé ses années à venir?

Qui dois-je tuer pour ne plus sentir en moi ce vide qui grandit chaque jour?

Darren, mon fils tu seras toujours… mon poussin, mon fiston, le meilleur de ma vie, mais aussi le plus immense des chagrins.

Papa

Couraud
(France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 5 novembre 2021

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.