Voilà Papa, c'est le moment de se quitter

Voilà Papa, c'est le moment de se quitter.
De se dire au revoir.
De se dire tout ce qu'on pas pu ou osé se dire.

Enfant, un regard ou une caresse aurait suffi à changer le monde.
Faut croire que ce n'était pas l'heure.
Rigueur, pudeur. Tant de mots qui ne riment pas avec cœur.

Le temps passe, tout se fige, jamais rien ne change.
Jusqu'à ce que la vieillesse pour l'un et la maturité pour l'autre ouvrent le chemin.
Il en aura fallu du temps...

Le temps de faire deux pas en avant, en renâclant, en râlant.
Dieu, que c'était dur !
J'ai cru que jamais on y arriverait.

Trop précieux pour être dit, trop prudent pour être trahi,
Cet éclair de cœur a fini par faire éclater la glace.
Il est arrivé juste à temps, pour qu'à ton dernier souffle,
Précieux et fragile entre nos mains enlacées, il palpite.

Tu es parti comme tu le voulais, sur la pointe des pieds, sans déranger.
Je le sais.
Mon Dieu, Papa, comme il a été difficile de s'aimer...

Claudia

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 11 novembre 2015

Commentaires (5)

Bravo pour ce poème.

Jacques Beaurregard, 16 décembre 2015

Plus qu'un poème, une réalité pour moi. Une vie renfermée d'émotions.

Francine Olivier McCutcheon, 17 décembre 2015

Trop beau !!

Alain, 27 février 2017

Mon dieu, c'est tout moi, mes ressentis. Je viens de perdre mon père. Bravo et merci, ça me soulage, ce poème.

Mademoiselle JEANNIN , 11 septembre 2017

Wow,,,,
Comme c'est touchant et dans beaucoup de familles si vrai.
Merci pour avoir prit le temps de composer et de partager un si beau cadeau qui décore le cœur, l'âme, un cadeau que personne ne peut rejeter ou froisser. Merci.
Best Regards / Cordialement / Atentamente,
Atenciosamente / 此致敬意, / с уважением /السلام عليكم
Moi je demeure à Singapore en South East Asia

Germain Rioux, 27 septembre 2017

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.