Je veux juste vous raconter un bout de mon histoire ...

Je veux juste vous raconter un bout de mon histoire que j'aimerais faire profiter aux autres personnes qui passent de dures épreuves dans la vie. Il faut toujours garder la foi, le courage et rester positif, même si parfois c'est très difficile.

Au début mars, je vivais le parfait bonheur avec toute ma famille, mon conjoint, ma mère. Mon père est décédé le 14 avril 2002, cela à été très difficile, mais j'ai réussi à passer au travers et à aider notre mère à se sentir bien et à continuer à être heureuse, parce que ma mère a toujours été une femme pleine de vie, d'entrain et de bonne humeur. Elle n'avait jamais été malade.

Le 14 mars 2008 commença le cauchemar. Ma mère est entrée à l'hôpital à 5 h 00 du matin en ambulance, un téléphone de mon frère pour se rendre à l'hôpital, elle avait fait un arrêt respiratoire. Elle a été sur respirateur toute la journée. Le soir venu, le médecin nous a dit d'aller se reposer, mes frères sont entrés chez eux, mais je suis restée près d'elle, je lui ai parlé tout le temps. Elle est décédée dans mes bras à minuit et 9 minutes le 15 mars. Ses funérailles furent célébré le 17 mars le jour de mon anniversaire.

Ensuite, une semaine plus tard, mon conjoint a commencé à avoir mal au dos. Il a enduré cela une semaine. Le 2 avril, je l'ai amené à l'hôpital, ils lui ont passé des examens, ils ont détecté une masse au poumon, c'était un gros fumeur. Quand le médecin nous a annoncé cela et que ça pouvait être cancéreux, cela fait peur, mais le poumon, il pouvait s'en sortir. Deux jours plus tard, ils ont détecté une masse sur le foie et des métastases dans son système. Une série de scans, de tests, de biopsies. Je l'ai fait transférer à Moncton pour avoir l'avis de spécialistes. Arrivé à Moncton, aucun espoir, il avait le cancer généralisé. Le médecin m'a annoncé qu'il ne lui restait que quelques heures. Il est décédé le 16 avril à 4 minutes dans mes bras. Le désespoir complet.

Il était natif de St-Hyacinthe, il a fallut faire les démarches pour le faire incinérer à Moncton. Par chance que mon fils vit à Moncton, il a fait toutes les démarches pour moi et ses 2 filles. Tout s'est passé tellement vite, partir pour St-Hyacinthe, laisser ses cendres là-bas. Je croyais devenir folle, je croyais vraiment vivre un cauchemar. Revenue à la maison, je devais vivre deux deuils, ma mère et mon conjoint.

Deux semaines plus tard, je vais passer une mammographie. Trois jours plus tard, un appel pour recommencer la mammographie : ils ont trouvé une masse au sein. Je passe une biopsie, la masse était cancéreuse, j'ai été opérée le 2 juin, cela s'est bien passé. Je dois faire un suivi, voir les spécialistes pour s'avoir si je vais suivre des traitements de chimio, de la radio ou les pilules pour 5 ans. Je vais attendre ce que les spécialistes vont décider, ce qui sera le mieux pour moi. Cela va faire 2 semaines que j'ai été opérée et ça va très bien, je reste positive.

Je reste à dire que je suis guérie et je suis en pleine santé. Je sais que j'ai reçu de l'aide, des forces et du courage de mon conjoint et de ma mère, parce que ça aurait été impossible de passer à travers de cela sans cette force qui entre à l'intérieur de toi pour aller de l'avant et ne pas te laisser mourir. Mon conjoint est un ange qui me protège jour et nuit. Il restera toujours dans mon coeur jusqu'à la fin de mes jours.

Je pourrais parler de mon histoire pour encore quelques pages, je vous écris ce que j'ai vécu dans l'espace d'un mois et demi, l'angoisse, la peur, la révolte, la rage, le désespoir. Mais je reste toujours positive. Si jamais vous avez besoin de quelqu'un pour faire comprendre aux gens comment c'est important de prendre soin de santé, de penser à se faire plaisir dans la vie. Ne pas attendre qu'il arrive de grosses épreuves avant d'y prendre conscience, si je pouvais rendre la joie à une seule personne par mon témoignage, j'en serais tellement heureuse.

Si ça vous tente de me répondre, ça me ferait énormément plaisir.

Denise
(Nouveau Brunswick)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 19 mai 2008

Commentaires (1)

tu est très courageuse je t'admire vraiment.

lucie, 13 septembre 2013

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.