Je suis une maman de 48 ans qui a perdu son fils...

Je suis une maman de 48 ans qui a perdu son fils le 1er septembre 2003.

Mon fils Sébastien avait 21 ans, il était un amour d'enfant, il avait un job qu'il aimait, beaucoup d'amis, d'amies, et il s'est suicidé suite à une peine d'amour... Son amour l'avait quitté 1 mois auparavant, et c'était son premier amour ; ils étaient ensemble depuis 5 ans. Sébastien, je crois, ne pouvait rester sur cette planète sans son grand amour... Mais la blessure qu'il a fait à tant de gens qui l'aimaient fait que beaucoup d'entre eux sont dévastés.

Moi, comme maman, j'ai perdu l'amour de ma vie, je suis en thérapie individuelle et en thérapie de groupe, mais tous les mots que je peux entendre ne me ramèneront jamais mon Sébastien. Je suis une maman brisée, dévastée, détruite pour toujours, mon Sébastien est parti avec un GROS MORCEAU de moi.

Pour moi, je vis l'enfer, vous me direz que je suis entourée de gens qui m'aideront, mais moi, je peux vous dire que seule moi sait ce qui se passe dans mon cœur, et les personnes qui sont près de moi ne peuvent savoir ce que cette souffrance représente ; ces dites personnes, que j'aime également, n'ont jamais perdu d'enfant... et, en plus, par suicide.

Mon fils, en plus, n'a laissé aucun signe à personne, ni dit le moindre mot, pour éveiller ce qui allait se passer, et pourtant, cela faisait quelques semaines que son coup était préparé ; cela, je le sais, car j'ai trouvé une lettre dans ses articles personnels dans sa chambre ; il s'est pendu avec la photo de son amour dans ses mains, aucune lettre avec lui sauf celle que j'ai trouvé dans sa chambre. Dites-moi pourquoi la vie est ainsi...

Je vous remercie de m'avoir lue.

Diane, une maman au cœur brisé
Sorel (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 25 février 2004

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.