Ma soeur

Ma sœur, il y a un an jour pour jour
Tu quittais soudainement ce monde sans espoir de retour.

Simple et parfois tourmentée ton corps tremblait et s'agitait
Tu parlais souvent à Dieu comme on parle à son amour
Simple, belle et parfois rebelle, tout ton être priait
Dans ta quête de vérité il y avait un appel au secours.

Parmi les fleurs, on pouvait voir jaillir en toi toute la féminité
Voluptueuse et tendre tu les touchais dans la dignité
Tu aimais chanter, te prélasser au soleil avant que la vie te ramène à la dure réalité.

Tu étais celle qui affectionnait les plantes, les fleurs et la nature
En respirer les effluves et les parfums apaisait ton mental en rupture.

Nos yeux admiratifs s'emplissent de l'enfant en toi et de sa beauté
Nos âmes s'attendrissent et se remplissent à l'unisson de bonté.

Tu étais de celles qui aimaient le rire et la douce folie
Tu fusionnais tout dans ton être en quête d'amour et de survie.
Beaucoup de choses de toi resteront un mystère
Ce que tu n'as pas dit ou caché lorsque tu vivais sur terre.

Seuls, les pensées et témoignages ont ce pouvoir de faire renaître
Ma sœur, tu es bien là où tu revis dans nos mémoires.

À la question à quoi sert la mort ?
La mort de répondre sans doute que la mort sert à nous vivre encore et pour toujours.

Alors revis pour nous et par nous
Vis dans nos cœurs et dans la paix dors
Nos mains se joignent dans la plénitude et le silence
Notre conscience s'unit à l'âme dans la prière de ta présence.

Avec tendresse, toi ma sœur, repose en paix avec nos grands-parents, papa,
Alexandre, nos tantes et oncles, cousins et cousines et tous ceux qui ne sont
plus mais que nous n'oublierons jamais.

Ta sœur Ginette

En mémoire à ma sœur Carolle
décédée le 23 novembre 2010

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 21 novembre 2011

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.