Seule et perdue

Je pleure ton absence.
Je pleure tout ce que l'on ne s'est pas dit.
Je pleure tout ce que l'on s'est mal dit.
Je pleure tous nos instants manqués.
Je pleure tout ce que j'ai voulu dire et aurais dû te dire.
Je pleure tout ce que je n'ai pas fait et aurais dû faire.
Je pleure tout ce que tu ne m'as pas dit.
Je pleure tout ce que tu n'as pas voulu me dire.
Je pleure ce silence, tes silences, mes silences.

Tous ces silences, toutes ces interrogations qui resteront toujours sans réponses, me font mal.
J'ai mal de ton absence.
J'ai mal de savoir que mes oreilles et mon coeur n'entendront plus ta voix, que mes yeux et mon coeur ne verront plus ton beau regard, que mon coeur n'entendra plus et ne verra plus ton coeur.
Seul, mon coeur, mon âme, t'entend et te voit.

Chaque matin, quand le soleil n'en finit pas de grimper derrière les arbres, je pleure, car c'est encore une nouvelle journée que tu ne verras pas.
Une nouvelle journée que je devrai vivre en sachant que je ne te reverrai jamais.

Je pleure tout ce à côté de quoi nous sommes passés.
Tous ces moments absents, inconnus de nous, je les pleure.
Tous ces moments à venir qui ne viendront jamais, je les pleure.
Toutes mes maladresses, je les pleure.
Ta vie détruite, je la pleure.
Tout cet avenir, le tien, le mien, je le pleure.
Je pleure ma colère.

Aller, sans toi, je n'en ai plus le goût.
Tu me manques et je pleure.

Colleen
Combs-la-Ville (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 6 août 2012

Commentaires (1)

tout ce que je ressens est dans ce poème. félicitations

lenaerts, 1 décembre 2013

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.