Je ne savais pas

Je ne savais pas
Que mon bonheur volait en éclats
Pendant que tu percutais la terre
Dissipant mon envie d'être mère

Ils ne m'ont pas laissée te voir
Le drapeau tricolore recouvrait ton cercueil de bois
J'aurais pu garder l'espoir
Tant que je n'avais pas touché ton corps si froid

Ils ont fait de toi un héros
Tu n'étais plus à moi,
Je ne trouvais pas les mots

J'ai compris quand j'ai vu tes compagnons du pire
Te porter si tendrement
Quand se sont éteints tous les rires
Et que se sont échangés les serments

Je hurlerai  intérieurement
Quand je verrais décoller les avions sur des feux
Et que je verrai perler des larmes au coin des yeux
Des pilotes devenus les plus vieux
Alors je les regarderai tendrement

Et je penserai à toi,
Toi qui n'es plus là

Je t'aime
A toi mon amour

Je t'aime à la folie

Coco
(France)

e savais pas
Que mon bonheur volait en éclats
Pendant que tu percutais la terre
Dissipant mon envie d'être mère

Ils ne m'ont pas laissée te voir
Le drapeau tricolore recouvrait ton cercueil de bois
J'aurais pu garder l'espoir
Tant que je n'avais pas touché ton corps si froid

Ils ont fait de toi un héros
Tu n'étais plus à moi,
Je ne trouvais pas les mots

J'ai compris quand j'ai vu tes compagnons du pire
Te porter si tendrement
Quand se sont éteints tous les rires
Et que se sont échangés les serments

Je hurlerai  intérieurement
Quand je verrais décoller les avions sur des feux
Et que je verrai perler des larmes au coin des yeux
Des pilotes devenus les plus vieux
Alors je les regarderai tendrement

Et je penserai à toi,
Toi qui n'es plus là

Je t'aime
A toi mon amour

Je t'aime à la folie

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 21 mars 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.