Je ne sais pas par où commencer...

Je ne sais pas par où commencer. Cela fait deux ans le 26 mars que mon fils de 21 ans s'est suicidé en sautant du 10e étage.     J'en voulais à son entourage qui me disait qu'il allait bien (nous ne vivions pas dans la même ville) alors qu'il était dépressif. Il ne voulait plus de contact avec moi car il n'a pas accepté la séparation d'avec son père.

Ce qui est affreux, il n'y a pas de mot pour le définir, c'est que je m'en veux énormément et que je ne le reverrais jamais pour lui dire que je l'aime. On peut dire qu'avec le temps la souffrance s'atténue, mais pour moi, si je suis encore dans ce monde c'est grâce à mes deux autres fils. Mais il y a longtemps que l'envie de vivre m'a quitté.

Je salue tout le monde et souhaite énormément de courage à toutes ces personnes qui vivent le même drame car il n'y a pas de mot pour définir ce que l'on ressent. À bientôt et n'hésitez pas à m'envoyer un e-mail.

Monique
Caluire et Cuire (France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 30 mai 2001

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.