Rêve brisé

J'ai tissé un fil d'étoile
Pour me hisser jusqu'au voile
Qui s'est glissé entre nous
Comme un sinistre tabou.

J'ai demandé à la lune
De m'envoyer quelques plumes
Pour m'envoler vers ce monde
Où tu joues à faire des rondes.

J'ai imploré le soleil
Qu'avec ses rayons vermeils
Il me couvre de chaleur
Pour apaiser ma douleur.

Aux petits oiseaux légers
J'ai fait don de mes baisers
Pour qu'ils s'approchent de Toi
Et les déposent dans tes bras.

J'ai même murmuré au vent
Des mots tendres et apaisants
Pour qu'à ton tour mon enfant
Tu reçoives ce doux présent.

MAIS....................

Le voile ne s'est pas brisé
Les plumes se sont envolées
La chaleur m'a juste effleurée
Et mon coeur ne cesse de saigner
Et mon coeur ne cesse de pleurer.

À Toi Yoann, mon enfant tant aimé,

Maman

Anne-Marie
Marseille (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 22 février 2004

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.