Rémi me manque beaucoup...

Merci à tous les lecteurs de La Gentiane qui m'ont envoyé des messages de sympathie.     Il est vrai que Rémi me manque beaucoup et qu'il est diffficile d'admettre que plus jamais, nous ne ferons de câlins ensemble. Nous aimions énormément notre petit garçon, si différent des autres. Sa fragilité extrême nous le rendait encore plus important.

Nous ne regrettons rien de notre vie et de nos choix pour lui. Nous essayons maintenant de nous persuader que son départ était « obligatoire » et surtout, mieux pour lui. Mais je dois avouer que, même très malade comme il l'était les derniers jours de sa vie, j'aurais préféré qu'il reste avec nous. Je veux me battre contre cette attitude égoïste qui ne prend en compte que ma propre souffrance de mère et pas ce qui était mieux pour mon Titi.

Merci de m'avoir lue à nouveau. Je trouve que les témoignages laissés sur La Gentiane m'aident à mieux vivre la mort de Rémi.

Élise
Paris (France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 29 janvier 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.